beauf

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 5 fréquence : 14

beauf n.m.

Français de base, franchouillard (péj.), vulgaire, gros con et moche, Français très moyen ; type social d'imbécile inculte et grossier ; vulgaire, brutal, pas artiste, pas raffiné, sans esprit

Synonyme : grossier, individu grossier, impoli, français, Français, métropolitain Usage : général

62425_beauf_sarko.jpg: 494x351, 35k (06 septembre 2017 à 01h39)

2008 une « bande de beaufs » qui pavoisent avec la queue de David Crockett accrochée au rétro. 2008. Flic dans le 9.3 2006 Il était toujours cool avec les filles, ni beauf ni micheton. Il savait les mettre à l'aise et ça se passait toujours bien. 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya 2006 comme un beauf qui n'enlève pas le plastique des sièges de sa voiture neuve pour ne pas l'abîmer et mieux la revendre. 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya 2003 les autorités locales, immortalisées à jamais en vingt-quatre images par seconde par un beauf très anglo-saxon en uniforme. 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané 2007 Dans les années quatre-vingt, on raillait les beaufs qui, affalés dans un sofa l'apéro dans une main et l'autre dans le calcif, ingurgitaient de la télé à foison. 2007. La gigue des cailleras <5 citation(s)>

Abrév. de beau-frère ; dans le sens de Français con, d'après une BD de Cabu (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 430