buter

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1821 registre ancien : 10 registre moderne : 8 fréquence : 142

buter & butter ; bûter ; se buter ; faire buter ; se faire buter ; être butté ; être buté v.tr.

Exécuter, guillotiner, décapiter ; tuer, assassiner ; massacrer ; guillotiner, être guillotiné, périr sur l'échafaud ; se tuer, se suicider ; frapper ALL : töten, schlagen / ANG : to be beheaded / IT : ghigliottinare, uccidere

Synonyme : tuer, assassiner, tuer (condamné à mort), frapper, cogner, battre, se battre, gifler, suicider (se), guillotiner, guillotiné, se faire guillotiner Usage : bourreau, peine de mort

1867 Gy ! mais le faucheur vous aura butté tous que je roulerai encore ma canne à Pantruche (Oui, mais quand le bourreau vous aura tous exécutés, je me promènerai encore à Paris en rupture de ban) ! 1867. Les Malfaiteurs 1867 C'est le grand Piednoir. Tu l'as vu à Bachasse (Vu aux galères) ; mais ça ne lui a pas porté bonheur de buter son complice. 1867. Les Malfaiteurs 1963 vous avez buté Henri, vous avez même buté les deux autres mecs 1963. Les Tontons Flingueurs 1887 J'ai choisi cette bande parce qu'on n'y « bute » pas ; on ne va que jusqu'au « ficelage ». Si, par hasard, le client était chez lui, ou rentrait trop tôt, on ne le saignerait pas, on le ficèlerait. 1887. Le monde des prisons 1975 Il butta son premier larron alors qu'il avait pas vingt ans 1975. La java sans joie 1925 Je te la rendrai, tout à l'heure, ta lame et on se butera 1925. L'Equipe 1829 Ratichon, prends un satou, fais gaffe à la lourde, et butte le premier qui criblera 1829. Mémoires d'un forban philosophe 1862 C'est égal, j'en buterai toujours un ! 1862. Mémoires de Canler, ancien chef du service de sûreté 1797-1865 1835 elle affirme qu'Avril a proposé 2000 fr. pour buter une tante ; elle a appris que cela voulait dire couper le cou 1835. Cour d'assises de la Seine (reconstitution d'après Gazette des Trib., la France, le Bon Sens des 13, 14, 15 nov. 1835), dans Mémoires de Lacenaire, avec ses Poèmes et ses Lettres, suivis de Témoignages, Enquêtes & Entretiens présentés par Monique Lebailly 1937 une très jolie blonde par ma foi, ardente toute vibrante de Communisme, prosélytique à vous buter, dans les cas d'urgence 1937. Bagatelles pour un massacre 1937 Toi, ton puant, pourri pognon, tu peux te le filer dans la fente, et puis maintenant trisse ! infect ! ou je te bute ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1875 J'ai buté un pante 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1875 quand ces agents déposaient en cour d'assises, les accusés les interpellaient et leur rappelaient qu'ils avaient fauché au pré ou buté un homme ensemble 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1990 J'effacerai le fils de pute qui a fait ça. […] Je butterai l'enfant de salaud qui a eu Franck. 1990. L'étage des morts 1821 il a été butté pour avoir fait suer un chesne. 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest 1830 On le butera, disait-il en son langage de prison, voulant dire qu'il serait victime d'un assassinat. 1830. Les bagnes. Rochefort 1835 J'ai tout vendu ; mes juges seront forcés de m'habiller de neuf, pour me conduire décemment là haut où l'on butte. 1835. Lettres sur les prisons de Paris, dans F.V. Raspail, Réformes sociales 1979 On venait de se taper trente mois, on était sur le point de partir, on avait pas du tout envie de se faire buter… 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. 1953 J'dis c'que j'dis : Sanonche s'est pas buté… On l'a buté ! 1953. Prosper en croque <19 citation(s)>

De butte (échafaud), probablt sous l'infl. de buter (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 905