couillon

registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 45

couillon & couyon ; couillonne (fém.) ; comme un couillon ; bon couillon ; petit couillon ; grand couillon ; jouer au couillon ; en rester tout couillon ; être couillon ; faire le couillon ; eh couillon ! n.

Imbécile, idiot, bête, niais, sot, dupe ; comme un imbécile, stupidement ; en rester idiot, avoir une attitude embarrassée ; peureux, faible, lâche, poltron (parfois employé amicalement) ; faire l'idiot, faire l'imbécile (échouer) ; formule exclamative, interjection (méridional)

Synonyme : niais, pas déluré, peureux, effrayé, peu viril, personne molle et sans caractère, imbécile, idiot, bête

1875 Une fois, mon bon, zavais coucé avec une femme, la malheureuse, ze la fous, ze la bifous, ze la trifous, ze la refous, et quand zai eu fini, à la dizouitième fois, sans débrider, couillon, je m'aperçois qu'elle était morte. Mon vit lui avait percé le vaintre, et le médecin, qui a constaté le décès, a reconnu qu'elle avait été étouffée par mon vit qui lui était entré dans la gorge. 1875. À la Feuille de rose, Maison turque 1794 Quoi ! Hébert, toi qui jurois tant dans ton journal ! / Tu as fait le couillon devant le tribunal ! / La postérité ne le pourra jamais croire, / Tu tes défendu comme une foutue mâchoire 1794. Confession du père Duchesne, marchand de fourneaux (en vers) 1935 Quand les camarades se mirent à crayonner la carte du front, à jurer que Mangin est un type extraordinaire, et à parler de complets civils, Marius déclara qu'un paradis des couillons, l'équipage du Jean d'Ust avait ses places retenues. 1935. Mer Noire 1925 Quel couillon, ce Louis ! Jamais je n'aurais cru ça de lui ! Nous embarquer dans une pareille affaire ! 1925. La bonne vie 1955 Parce que j'ai rien vu, mon pote. Que dalle. Nib. Et c'est même plutôt couillon 1955. La nuit de Saint-Germain-des-Prés (Les nouveaux mystères de Paris, 6e arrondissement) 1957 Ils échangèrent quelques propos rapides que je n'entendis pas, et ça se termina par une baffe que la fille administra au garçon, lequel en resta tout couillon 1957. Les eaux troubles de Javel 1952 j'avais pas envie qu'on se fiche d'Émile. C'était trop couillon. 1952. Émile et son flingue 1952 Tu vas pas faire le couillon, non ? Prends ton temps, mais tâche voir à faire vinaigre quand même 1952. Émile et son flingue 1914-1919 j'espère obtenir prochainement mon galon et avoir une nouvelle affectation. / J'en conclus que, bientôt, un bon couillon de la réserve viendra prendre sa place. 1919. J'étais médecin dans les tranchées (2 août 1914-14 juillet 1919) <9 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 255