crotte

date : XII registre ancien : 5 registre moderne : 5 fréquence : 13

crotte & pousser une crotte ; crotte de chien n.f.

Merde, excrément, étron ; (mot d'enfant) ; saleté, boue ; chier, déféquer

Synonyme : merde, étron, excrément Usage : scatologie (pipi, caca)

1914 Une fois qu'y avait ici des Russes et des Argentins… ont-ils pas d'mandé qu'on leur serv' d'la crotte de chien… et on leur a pourtant apporté qué'qu'chose qu'avait l'air d'en êtr' !… –C'était une plaisanterie de ces messieurs… Le chef a combiné un plat de truffes et de champignons… 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1995 Mais je ne sais pas du tout si c'est une bonne crotte de pigeon. Ce n'est peut-être qu'une fiente de moineau efflanqué. 1995. Debout les morts 1921 Sans blague, pour trois jours qu'on est là !… On s'en r'ssent pas pour nettoyer la crotte des autres. 1921. La boue 2006 Ils l'ont porté par les jambes et les bras et jeté sur le sol boueux, jonché de crottes de poules et de mégots. 2006. L'exequatur <4 citation(s)>

CROTTE, subst. fém. CROTTER, verbe. A.− [Sens gén. de fiente] 1. Fiente globuleuse plus ou moins dure de certains animaux et, p. ext., tout excrément solide (animal et humain). Crotte de brebis, de souris; crotte de cheval (synon. crottin). Faire, semer ses crottes. Je gardais la crotte au cul des semaines. Je me rendais compte de l'odeur (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 77). C'est le royaume de la crotte ! Ce malheureux chien mange trop (Duhamel, Désert Bièvres, 1937, p. 180). Je vais faire ma crotte sous un arbre ficus (Cendrars, Lotiss. ciel,1949, p. 285). − P. ext. Crasse, saleté. La saleté de la maison dépasse toute rhétorique et l'occupante actuelle, une veuve à faire reculer les saints autels, est un prodige de crotte et de vermine (Bloy, Journal,1903, p. 180). − P. métaph. De la boue électorale, de la crotte électorale, et de la boue encore! (Sainte-Beuve, Corresp., t. 2, 1818-1869, p. 64). 1. Fin XIIes. crotes de chievres (Audigier, éd. Barbazan et Méon, t. IV, p. 233, 516); 2. 1269-78 crotes plur. « boue sur un vêtement » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 11911)(TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 242