consolation

registre ancien : 6 fréquence : 4

consolation & Consolation n.f.

Jeu qui se joue dans les wagons de chemin de fer au retour des courses : bonneteurs offrent la consolation ; jeu de hasard franc et loyal à l'origine mais ensuite truqué ; jeu identique à la Parfaite, mais avec des chiffres au lieu de figures sur la toile de jeu

Synonyme : jeu (de hasard, de cartes, de dés, etc.) Usage : jeu, triche

1900 La Consolation, comme jeu, est identique à la Parfaite, avec cette différence que sur les cases figurent les chiffre 1, 2, 3, 4, 5, 6, correspondant au nombre de points noirs qui existent sur les faces des dés à jouer ordinaires. Elle a été fructueusement exploitée par un nommé X... qui, le premier, l'a fait jouer en chemin de fer, au retour des courses. –Par ici la Consolation ! criait-il au moment de monter en wagon. 1900. Mémoires de Rossignol <1 citation(s)>

Mot date de 1876 : l'auteur est un nommé Loustelet, marchand de bijoux en chambre, qui importa ce jeu aux courses ; il se jouait en chemin de fer, à l'aller et au retour des courses, ou chez un marchand de vin : quand joueurs étaient décavés, Loustelet faisait tirer gratuitement un bijou entre les perdants, la consolation (ROS) / Le nom du jeu vient de ce qu'à la fin il faisait tirer gratuitement, entre tous les perdants, un bijou, qui était leur « consolation » d'avoir perdu (Rossignol, Mémoires, 1900, p. 157)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 153