déconner

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1883 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 77

déconner & sans déconner ; déconne pas ; déconnez pas ; déc.... pas ; faut pas déconner ; faut quand même pas déconner

■ Dire des bêtises, des inepties, ne pas être sérieux ; plaisanter, s'amuser (bêtement), faire des bêtises ; exagérer, divaguer ; ■ agir inconsidérément, déraisonnablement, dangereusement ; se laisser aller ; ■ dysfonctionner, fonctionner mal, être hors service ; ■ faire une erreur ; □ sérieusement ; □ faut pas exagérer

Synonyme : tromper, se tromper, fou, déraisonnable, déraisonner, délirer, plaisanter, blaguer, rire, s'amuser, panne, en panne

1976 La sodomisation, c'est douloureux, franchement, il ne faut pas déconner, ça fait mal. Mais c'est très bon. 1976. Dire nos sexualités 1976 Un mec a vite fait de savoir si le chiqué est ou s'il n'est pas, faut quand même pas déconner, bordel ! 1976. Le nouveau visage de la prostitution 1957 je lève ma seringue dans la direction de l'ombre et j'y expédie une paire de bastos. La détonation roule dans la vallée, mais ça n'amène pas de riposte et un moment je me demande si je n'ai pas les gobilles qui déconnent. 1957?. Dix ans de frigo 1950 C'est curieux comme la plupart du temps, il suffit d'éprouver un moment de répit, une infime petite pause pour se mettre à déconner à plein tube 1950. Ainsi soit-il 1950 Je croyais pas si bien dire le soir où je commençais à être noir, chez Alexandre, en leur déconnant que j'en voulais pour mes picaillons quand j'allais au ciné du quatier 1950. Ainsi soit-il 1966 Dire que c'est peut-être à une de ces machines qu'on doit d'être là. Peut-être même qu'un de ses circuits a déconné et qu'on l'ignore 1966. Calone est arrivé 1972 Entre les plis, il tenait un automatique MAB modèle C. –C'est un jouet ! s'exclama Julie. –Ne croyez pas ça. Ne déconnez pas, surtout. On vient de prendre le môme, il y a deux autres tireurs autour de vous. Si vous déconnez, vous êtes morte. 1972. Folle à tuer - Ô dingos, ô châteaux ! 2006 La clim recommence à déconner. 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya 1980 Hé, déconnez pas les gars !! J'ai trois grattes au compteur ! –Laisse tomber, on a pas le temps ! 1980. Ricky Banlieue 1998 Sans déconner, c'est important. Très. Je compte sur toi. 1998. Il faut tuer René Dousquet ! 2001 J'ai rien fait. C'est Kevin qui déconne 2001. Sale prof ! 1984 elle actionna la culasse et une cartouche gicla dans l'habitacle. –Arrête ! cria son compagnon. Déconne pas ! 1984. Boulevard des allongés 1976 Hé ! fit Carlo. Je disais ça comme ça. Déconne pas, Bastien ! 1976. Le petit bleu de la côte Ouest (Trois hommes à abattre) 1997 Moi, alcoolique, tu déconnes, c'est faux. Je m'arrête quand je veux… Tu parles ! 1997. La Citouche. Regard sur « la Navale », dans Un militant, trois poules 1956 Je le secoue. Luebig sursaute et je le vois plonger la main sous son oreiller. –Déconnez pas, fais-je, ce n'est que moi. 1956. Fais gaffe à tes os 1977 On prend une voiture. Il y en a plein les rues. On profite de la belle mécanique. Et puis on fait un pied de nez aux bourgeois, à ceux qui sont installés, confortables, à ceux qui croient en la propriété. La délinquance c'est aussi la joie de provoquer, de déconner et de refuser. 1977. Les jeunes en prison. On nous enfonce <16 citation(s)>

De dé-, con, et suffixe verbal ; le sens initial érotique est vx ou très rare ; le passage de ce sens [à celui-ci] n'est pas clair (métaphore de « sortir du vagin » ou croisement avec le sens fam. de con « imbécile ») (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 779