coiffé de

registre ancien : 3 fréquence : 6

coiffé de

& être coiffé de

Avoir le béguin, être amoureux de, être entiché de

Synonyme : aimer, apprécier, être amoureux

1957 Et le connard en est tellement coiffé qu'il se tient comme un jeune puceau qui veut balancer sa purée. 1957?. Dix ans de frigo
1785 On est souvent bien aveugle sur le compte de certaines personnes quand on en est coiffé 1785. Correspondance d'Eulalie, ou Tableau du libertinage de Paris
1830 les papas étoient tellement coiffés de lui qu'ils le laissoient puiser dans leur bourse ad libitum 1830. Histoire de Vidocq, chef de la police de sûreté, écrite d'après lui-même, par M. Froment, Ex-Chef de Brigade du Cabinet particulier du préfet, auteur de La police dévoilée (vol.1)
1648 Lucidor est fidelle et si coiffé de vous / Qu'il feroit vanité de se voir vostre Espoux 1648. L'intrigue des filous

<4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).