motard

date : 1937 registre moderne : 3 fréquence : 21

motard n.

Gendarme ou policier à moto ; conducteur ou pilote de moto

Synonyme : motard Morphologie : -ard Usage : moto, motard

1999 gendarme puis CRS dans les motards, puis à la PJ en passant par les moeurs et la BRI 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand) 1945 Sur ces entrefaites […] un motard de l'État-Major débouche dans notre petit bois, à fond de train 1945. Quelques-uns des chars. 1939-1940 <2 citation(s)>

MOTARD, subst. masc. Fam., plus ou moins péj. Synon. de motocycliste ; conducteur d'une moto de grosse cylindrée. Si l'humanité commune n'est trop souvent, pour le chauffard à son volant, que la vermine des poux de route, si l'homme-oiseau considère de haut le rampant, le profane insulté dans sa dignité trouve aussitôt le mot vengeur qui fait balle: « Va donc ! Hé ! Conducteur du dimanche! Motard ! » (Comment parlent les sportifs ds Vie Lang. 1953, p.175). − En partic. Motocycliste de la gendarmerie, de la police ou appartenant à un corps d'armée. Clapot s'était laissé retomber sur les talons; il se mit à leur parler par-dessus son épaule: − Ils vont s'arrêter à l'entrée du bled et ils enverront des motards en reconnaissance. Surtout ne tirez pas dessus (Sartre, Mort ds âme, 1949, p.183).Il ne se voyait pas au bord du lac, rejoignant Angèle et lui parlant sous le regard des motards en gants blancs (Vialar, Débucher, 1953, p.246). Prononc.: [mɔta:ʀ]. Étymol. et Hist. 1937 «motocycliste» d'apr. Esn.; 1939-40 Le Havre (d'apr. P. Turpin ds Fr. mod. t.9, p.293); 1949 (Sartre, loc. cit.). Dér. de moto*; suff. -ard*.

1937 (DHAF)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 485