monter d'un cran

registre moderne : 4 fréquence : 4

monter d'un cran

& faire monter d'un cran ; remonter d'un cran

locution

Monter d'un niveau, d'un pallier ; faire monter d'un niveau

2002 Une jupe fendue dévoilant le galbe d'une cuisse […] il n'en fallait pas plus pour faire monter d'un cran la tension des promeneurs et des policiers. 2002. Flic à Tours 2002 Le culte de la vigne avait été célébré dans la liesse générale au cours de la nuit, et la pression était montée d'un cran sur la place publique. 2002. Flic à Tours 2006 À mesure que la soirée avance, les langues se délient. La température monte d'un cran dès que l'on aborde les relations avec les commissaires. 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police 1954 J'ai même eu l'impression que j'étais remonté d'un cran dans leur estime 1954. Les portes de l'aventure 2012 Sa tension monta d'un cran supplémentaire 2012. Des clous dans le coeur <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 199