coté

registre ancien : 6 fréquence : 4

coté

& être coté ; être mal coté

Être noté ; estimé, bien vu ; être évalué (en mal) ; être peu apprécié

Usage : Saint-Cyr

1977 Son patron a jamais voulu lui avancer – donc il était mal coté Robert – déjà que c'était un fainéant 1977. Une vie de cheval
1842 ils se complaisent dans le travail, sont très-bien cotés dans leurs cours et très-mal par leurs capitaines, car leur tenue est généralement fort négligée. 1842. Les écoles militaires - École de Saint-Cyr, dans Les Français peints par eux-mêmes
1915 Se plaindre ne sert de rien. Dire qu'un tel et qu'un tel sont plus jeunes ou pas encore partis produit un déplorable effet. C'est un affront pour le commandant du dépôt […] On part quand même et l'on est coté, fiché, fichu… 1915. Journal d'un poilu. août 1914-décembre 1915

<3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).