travailler comme un forçat à la rame

fréquence : 1

travailler comme un forçat à la rame

locution

Proverbe

Morphologie : comparaison

1757 Le proverbe a bien raison de dire, lorsqu'on se trouve dans quelque rude peine ou travail : «je travaille comme un forçat à la rame». Car c'est en effet le plus rude exercice qu'on puisse s'imaginer. 1757. Mémoires d'un galérien du Roi-Soleil

<1 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).