des dattes

date : 1886 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 24

des dattes & des dattes ! ; des dattes pour ; pour des dattes ; c'est comme des dattes ! locution

Négation, refus, non, impossible, inutile, pour rien, inutilement ; (rien, mal, exclamation d'ennui) ALL : nichts, schlecht

Synonyme : non, refus, rien, pas de Famille : des X (refus, négation, rien)

1925 Un revenez-y, en camarade, peut-être […]. Mais quant à la liaison sérieuse, des dattes 1925. La bonne vie 1909 Oh ! des dattes !… Je sais à quoi m'en tenir sur ton père… Il ne peut même pas me voir en peinture 1909. Les dernières vierges - Roman contemporain 1917 quarante-huit heures à l'hôpital de …, où on ne rigole pas, « vu qu'on y est au lait et que, pour sortir, c'est comme des dattes » 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1905 Y les enflera toutes, le mec, et, des dattes, qu'on le pigerait ! 1905. Le Tigre & Coqueliquot 1928 la légume par le temps qui court […] Tout ce que j'ai trouvé, ça été une fois, à Charonne, une botte de salsifis… Tu parles si je l'avais à la rigolade !… Oui, mais des dattes pour en tortiller un morceau, même que ça aurait cuit jusqu'à la fin du monde… 1928. La racaille 1911 Nisco !… C'est comme des dattes !… Je suis déjà bon pour la boîte à viande… 1911. Le journal à Nénesse 1912 D'autant plus que pour s'esbigner d'ici, c'est comme des dattes ! 1912. Les Pieds Nickelés ministres, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1903 Alors mademoiselle sera dans la « mouise », elle chialera et elle rappliquera à mon hôtel pour me « taper ». Ça s'ra comme des dattes, ma fille. Moi, un coup qu'on s'a foutu de moi, c'est fini. 1903. Les enracinées <8 citation(s)>

DATTE, subst. fém. Au fig. Des dattes! [Formule de refus] Des clous! Rem. Attesté ds QUILLET 1965, Lar. Lang. fr. Cf. ESN. 1966 : ,,Des prunes! des queues! [travail fait pour] des queues [de cerises]!``. C'est comme des dattes! C'est impossible (d'apr. RIV.-CAR. 1969). N'en pas fiche une datte. Ne pas travailler : 2. Mais, ce 11 juillet, c'est Paris au ralenti, les gens qui partiront dans trois semaines, et qui déjà « partent » moralement en n'en fichant plus une datte, comme le rond-de-cuir qui à onze heure moins cinq pose la plume et cesse le travail, parce qu'il doit quitter le bureau à onze heure et demie. MONTHERLANT, Les Célibataires, 1934, p. 830. Prononc. et Orth. : Hist. 1. Ca 1180 date (Roman d'Alexandre, éd. Elliott Monographs, t. II, branche III, 3301); 1575 prune de datte (A. THEVET, La Cosmographie universelle, X, 17 ds HUG.); 1600 prune datte (O. DE SERRES, Le Théâtre d'agriculture, VI, 26 ds HUG.); 1606 datte (NICOT); 2. loc. c'est comme des dattes! 1886 (COURTELINE, Les Gaîtés de l'escadron, p. 222). Empr. à l'a. prov. datil (apr. 1288 ds RAYN.; DAUZAT 1973; FEW t. 3, p. 2 b; BL.-W.5, 1re hyp.) plutôt qu'à l'ital. dattero (av. 1342 ds BATT.; REW3, no 2457; FEW, loc. cit.; BL.-W.5 2e hyp.) convenant moins bien du point de vue phonét.; l'a. prov. et l'ital. sont issus du lat. dactylus « datte » lui-même empr. au gr. « doigt » à cause de la forme allongée du fruit. L'intermédiaire d'une lang. rom. est nécessaire pour expliquer la forme fr. (cf. FOUCHÉ, p. 816). Fréq. abs. littér. : 136. Bbg. QUEM. Fichier. SAIN. Lang. par. 1920, p. 382. (TLFi) /

1896 Des dattes ! (GR) / loc. c'est comme des dattes! 1886 (COURTELINE, Les Gaîtés de l'escadron, p. 222) (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 658