muette

date : 1860 registre ancien : 4 fréquence : 5

muette

& piquer une muette ; piquer la muette

n.f.

Faire un grand silence protestataire ; silence absolu fait au réfectoire dans le but de brimer un officier dont on a à se plaindre ; exercice dans lequel on ne fait pas résonner ses armes (Saint-Cyr)

Synonyme : silence

Usage : Saint-Cyr

1880 Aujourd'hui, il sera piqué une muette au réfectoire, pour protester contre les nombreuses punitions triplées par le général. 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien 1880 Piquer une muette, c'est faire le tapage de l'extrême silence. Pendant tout le dîner, l'immense salle du réfectoire semble métamorphosée en une nécropole où plus rien ne s'entend, ni le heurt métallique des fourchettes, ni la clameur discordante 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien 1842 Lorsque vient le tour d'un gradé ou d'un chef détesté [de commander la manoeuvre], on convient de lui donner une muette. 1842. Les écoles militaires - École de Saint-Cyr, dans Les Français peints par eux-mêmes 1896 témoigner leur mécontentement à un chef dont les rigueurs sont par trop excessives. Le système est fort connu : on pique la muette. L'officier qui est en cause vient à peine d'apparaître […] qu'aussitôt un silence glacial l'accueille. 1896. L’album d’un saint-cyrien. Deux années d’école 1896 Les officiers sont toujours extrêmement sensibles à cette sorte de blâme. […] aussi ne pique-t-on la muette que dans des cas exceptionnels 1896. L’album d’un saint-cyrien. Deux années d’école <5 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 291