came

date : 1924 registre ancien : 8 registre moderne : 6 fréquence : 65

came

& cam ; □ trafic de came ; □ prendre de la came ; toucher à la came

n.f.

Drogue, produit stupéfiant : cocaïne, héroïne, etc. ; drogue : produits dopants, psychotropes, tranquillisants, etc. ; □ trafic de drogue ; □ consommer de la drogue, se droguer

Synonyme : drogue

Morphologie : apocope

Famille : cam- (camelote)

Usage : drogue, dopage

1957 Je me secoue un peu et je me tire du coma pour trouver Helen en train de me secouer par les épaules. […] –Pour l'amour de Dieu, t'as pris de la came ou quoi ? 1957?. Dix ans de frigo
1994 Ceux qui refourguent la came aux nistons 1994. La ballade de Willy Brouillard
2006 Au moment où le dealer va chercher la « came » dont il a besoin pour effectuer la transaction, il est « filoché ». 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
1955 L'intoxiqué qui manque de « came » souffre horriblement 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1955 ne s'était même pas aperçu que Gilberte dissimulait dans une doublure de son tailleur seringue, aiguilles et « cam » 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra
1998 Je ne vous propose pas d'argent, nous n'en avons pas, mais un peu de came, un pourcentage sur les prises, ça serait une sacrée économie pour vous 1998. Trente ans de sursis
1987 n'a pas d'autre choix pour assurer sa consommation quotidienne que de vendre pour le compte de plus trafiquants. Lesquels eux, se gardent de bien de « toucher à la came ». 1987. Voyage à l'intérieur des prisons - Témoignage
2003 dans une affaire de stups, ici […] On n'arrivait pas à le confondre y'avait pas assez de came 2003. Entretien réalisé par F. Liaigre en mars, avril et juin 2003, dans Les récits de vie de policiers
1924 Dis donc, j'viens d'faire connaissance avec un mec marle, tout c'qu'y a d'affranchi, qui m'offrait d'la came. 1924. Les dessous de Montmartre

<9 citation(s)>

Arg. Marchandise prohibée. ... à partir du troisième cocktail on pouvait lui refiler la came la plus compromettante (Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 363). Spéc. Drogue, en particulier cocaïne. Rem. Attesté ds Quillet 1965, Rob. Suppl. 1970 et Lar. Lang. fr. Prononc. : [kam]. Étymol. et Hist. 1928 (J. Lacassagne, L'Arg. du « milieu », p. 34). Issu par apocope de camelote*, arg. « marchandise ». Fréq. abs. littér. : 4. (tlfi:came) /

Abrév. de camelote=marchandise (GR) / Ancien argot (Arnal) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).