rigolade

date : 1815 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 117

rigolade & □ partie de rigolade ; □ en rigolade ; □ à la rigolade ; □ prendre à la rigolade ; □ finie la rigolade ; fini, la rigolade ; (à la rigolade) ; ≠ heure n'est pas à la rigolade n.f.

■ Amusement, rire, joie, plaisir, fête, bon temps, gaîté ; ■ amusement leste, débauche ; □ partie de plaisir, amusement ; □ ce qui est sans importance, pas sérieux ; □ ne pas se formaliser, ne pas tenir pour grave ; □ quand il est temps de travailler sérieusement ; (facilement, avec aisance) ; ≠ le moment est grave ANG : jovial pastime / IT : bagatella, inezia

Synonyme : amusant, drôle, fête, faire la fête, se débaucher, rire, s'amuser Famille : rigol-

572.jpg: 650x411, 100k (12 août 2011 à 02h27)

1914 « Ah ! que vous avez eu tort de ne pas me suivre, hier ! » commença le célibataire. […] « N'y a encore que Paris, pour la rigolade ! –Tu parles ! », approuva M. de Bosnes-Calvaire. 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1935 Et si tu ajoutes un mot de menace, on te zigouille ! L'amiral comprend enfin que l'heure n'est pas à la rigolade. 1935. Mer Noire 1955 Écoutez, mon petit père… Et il vociféra le discours suivant, où des périodes sévères alternaient avec des moments de franche rigolade 1955. Fièvre au Marais 1929 La rigolade. Ce mot l'attire comme par sa lumière. Comme tous les malchanceux de la vie, Ritter va d'instinct vers ceux qui aiment à rire 1929. Je suis un geux 1952 Le sourire du type disparut lorsque je m'approchai de lui. Il comprenait que ce n'était plus de la rigolade, avec moi 1952. Rencontre dans la nuit 1980 La poésie, c'est de la douce rigolade, ça donne pas les diplômes ! 1980. Je ne veux plus aller à l'école 1986 Petite bourgeoise bien enveloppée dans son tailleur Chanel, cheveux sagement tirés en arrière, toute rougissante, qui essaye de prendre « ça » [spect. de peep show] à la rigolade. On joue les décontractés. 1986. Rue Saint-Denis. Rites, personnages et secrets du quartier le plus chaud de Paris 1955 Tout dans cette affaire, décidément, portait à la rigolade 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1998 Heureusement, tous avaient pris cette mésaventure à la rigolade. Car, si quelqu'un s'était rebiffé, l'affaire aurait pu très mal tourner. 1998. Section Bordel 1933 Pour ne pas nous abrutir, Mme Labranche nous fait lire des histoires… Ce sont des parties de rigolade quand Lavienne lit ! Elle dit de telles bêtises que nous nous tenons le ventre et nous nous trémoussons sur nos bancs. 1933. Puberté. Journal d'une écolière 1977 Pour le toubib, c'est autre chose : finie la rigolade, le boulot commence. 1977. Faut pas rire avec les barbares 1958 Un jour même, René avait pris deux taloches pour apprendre à dire les mots de la façon qu'il fallait, sans y mettre de rigolade. 1958. Rage blanche 1976 Jarvese aurait dû faire le métier de flic. Il te filochait la Renault à la rigolade. 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza 1903 Mais tout ça c'est des folies de ma pauvre tête qui déménage, c'est de la rigolade, pensons au sérieux. 1903. Les enracinées <14 citation(s)>

De rigoler (GR) / 1815 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 967