troquet

date : 1872 registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 66

troquet & chez un troquet ; chez le troquet ; dans un troquet n.m.

■ Débitant de boissons, tenancier de débit de boissons, marchand de vin < ; ■ débit de boissons, café, bar ANG : a retail wine merchant

Synonyme : débit de boissons, bar, café Morphologie : aphérèse

1914 L'père, lui, pour une [puce] qui lui mordait la peau, i' f'sait la comédie et s'trottait chez l'troquet : pour apprend' à sa bo'rgeoise à t'nir prop' son intérieur, qu'il disait ! –On en voit d'drôles, quand on est gosse… –Plutôt !… D'pas drôles, aussi… 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1983 Dans le caniveau devant le troquet 1983. Pochtron ! 1904 Calme la soce, faisait Beaudarmon au troquet en train de nous servir. Monsieur n'est pas d'la rousse, j'mange pas d'ce pain-là 1904. La Maison Philibert 1899 nous offrit un gueuleton soigné chez un troquet de l'avenue de Clichy, deux litres et des huîtres 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - L'Amour criminel 1993 Mais il faut se rendre à l'évidence : la civilisation du troquet s'essouffle sournoisement, à petits coups, et sans complot d'envergure qui rendrait l'opération aussi visible que la désindustrialisation ou la rénovation immobilière 1993. Le gendarme des barrières 1872 Le pantre m'a laissé en bobine [m'a laissé dans l'embarras] chez le troquet. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (4) 1898 Son plus étroit devoir lui commande aussi de rafraîchir les gosiers altérés de ces hommes […]. Les boulangers y vont de bon coeur, et nous ne saurions chiffrer le nombre de litres vides qui s'alignent bientôt sur les tables d'un « troquet » voisin. 1898. Bistrouille à l'armée du salut. Contes du Petit Pioupiou (4e série) 1873 je ne manque pas le coche de deux pille (200 fr.) chez un troquet (marchand de vin). 1873. Notes d'un voleur - mémoire autobiographique 1909 Une partie de l'après-midi fut employée par les gens de la noce à rendre visite au zinc des troquets qui jalonnaient leur promenade 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1953 je me fais ouvrir un compte et y dépose les 25.000 dollars raflés dans le tiroir de Ramirez. […] en sortant du grenier à fric, nous nous installons à la terrasse de chez Calhwey, un troquet digne des plus beaux quartiers de Paris 1953. ...et ça continue ! 1903 Les hommes qui viennent avec nous, ils savent bien qu'ils doivent se méfier, mais le pauvre troquet il avait confiance en moi. Je lui rendrai sa thune, après avoir fait mon temps, et tout sera dit. 1903. Les enracinées <11 citation(s)>

TROQUET, subst. masc. Pop., fam. A. − Vieilli. Marchand de vin au détail, cabaretier, patron de café. Synon. bougnat, cafetier, mastroquet (v. ce mot A). On casserait une pure croûte chez un troquet (Verlaine, Corresp., t. 3, 1887, p. 24). Les employés de l'Assistance publique voient sur le trottoir du quai de Gesvres la fille qui vient de toucher rejoindre son souteneur, lui verser l'argent et tous deux vont chez le troquet du coin célébrer cette petite fête (Barrès, Cahiers, t. 9, 1911, p. 186). B. − P. méton., mod. Petit débit de boissons. Synon. bistrot, bistroquet, mastroquet. Je voudrais du vin à douze sous le litre. (...) − Par ici, ma petite fille. Nous irons en boire tous les deux, tous les deux seuls, accoudés sur le zinc du troquet, filou mais cordial, de l'avenue Trudaine (Colette, Cl. s'en va, 1903, p. 67). On a fait cette nuit-là (...) tous les troquets du bourg (...) ça me paraissait original, cette nouba tête à tête avec cet inconnu gentil (Genevoix, Assassin, 1948, p. 154). Prononc.: [tʀ ɔkε]. Homon. formes de troquer (imp.). Étymol. et Hist. 1. 1873 « cabaretier » (d'apr. Esn.); 1878 (Larch.); 2. 1878-79 « cabaret » (La Petite Lune, no36, p. 2). Issu par aphérèse de mastroquet*. Bbg. Quem. DDL t. 23. (tlfi:troquet)

Vient de mastroquet avec chute du radical (SCHW1889) / Abrév. de mastroquet (GIR-BIS) / abrév. de mastroquet (fin XIXe) (MCC) / Abrév. de mastroquet (GR) /Aphérèse de mastroquet (George, FM48) / Reprenant le mot [listroquem] au vol l'argot à son tour le malaxe et le refond pour en faire listroquet, listroque, troquet, bistroquet et finalement le raccourci bistrot (Giraud, Bistrots, 1960) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 586