en carafe

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1896 registre ancien : 6 registre moderne : 6 fréquence : 35

en carafe & rester en carafe ; tomber en carafe ; être en carafe ; laisser en carafe ; semer en carafe ; plaquer en carafe ; avoir la carafe ; avoir une carafe ; carafe locution

Panne ; être abandonné, être isolé, écarté, rester seul, être bloqué dans sa progression ; abandonner, perdre, quitter ; tomber en panne, hélice en croix ; être court ; manquer d'argent ; être hors jeu ; n'avoir rien à faire pendant que les autres agissent, attendre

Synonyme : abandonner, abandonné, abandon, panne, en panne Usage : mécanique, garagiste

5667.jpg: 700x459, 94k (10 janvier 2014 à 00h00)

1914 « Alors, qu'est-ce qu'on fait ? –On ne va pas rester en carafe ! » Ainsi, la Mômiche Poulet et Mlle Tata Liquette protestèrent contre l'inaction de leurs cavaliers. 1914. La grâce de Bichu, dans Racaille et parias 1935 Nous avons décidé la grève à la majorité des voix, et si nos camarades n'étaient pas des salauds, ils vous auraient laissé en carafe. 1935. Mer Noire 1985 Sur trois bagnoles, y'en a deux qui ont plus de cent mille bornes. Elles tombent toujours en carafe 1985. Un flic de l'intérieur 1927 Au premier tournant ils sautèrent lestement sur la chaussée. John Jackson qui ne voulait pas rester en carafe les suivit 1927. Les Pieds-Nickelés en Amérique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1981 t'as pas de tune, t'es en carafe 1981. La blanche 1927 Coucou, qui est chocolat ? […] c'est les autres qui doivent en faire un pif ! Ils sont en carafe 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1954 Lui, d'ordinaire si peu prolixe, se lance dans des discours grandiloquents et, après quelques paroles, reste en carafe 1954. Rue des maléfices - Chronique secrète d'une ville 1943 Merde ! c'est l'hélice en croix, la « carafe », le sol qui s'approche, les vaches dans la pâture 1943. Batailles dans le ciel 1943 Si jamais on a la carafe, on va s'accrocher les tripes dans les arbres ! 1943. Batailles dans le ciel 1918 Les journées sont courtes à c' tournant d' l'année ; faut éviter qu' la nuit nous laisse en carafe. 1918. Au seuil des guitounes 1918 Sur douze [aviateurs] que nous sommes, seule le sergent Buette a la panne et reste en carafe vers Sainte-Menehould ; les onze autres parviennent à l'étape 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1918 Une goutte d'eau dans l'essence. Une, deux secondes, le moteur bafouille ; quelques ratés… La carafe, mon Dieu ? Non, tout repart. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1917 Zut… l'hélice est calée !… –C'est la carafe !… la panne sèche ! 1917. Chignole (la guerre aérienne) 1939 il y a fortes chances que le don de 10 millions pour la défense nationale reste… en carafe 1939. L'Académie française 1982 Nom de Dieu, regardez ma jauge ! […] Mince ! si nous avons la « carafe » et qu'on se tue tous au fond de l'oued, qu'est-ce que je vais me faire passer par « le Big » ! 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962 1909 Ribouldingue était navre de laisser sa boule-de-neige en carafe, mais l'intérêt de l'association nécessitant ce sacrifice, il s'y résigna 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) 1945 ""Bonjour, mon Commandant. Bardel, du Bataillon de Chars 44. Nous sommes en carafe à Longpont. La voie, le téléphone, tout est coupé. "" 1945. Quelques-uns des chars. 1939-1940 <17 citation(s)>

2. Au fig. Rester en carafe. a) [En parlant d'un acteur, d'un orateur] Ne plus trouver ses mots, rester court (sous-entendu « la bouche ouverte »). b) Être oublié, rester en plan : 3. − Oui, fait le petit gros [à ses camarades] (...) fallait nous avertir... − Si je l'avais fait, dit La Commande (...) vous vous seriez dégonflés. Et je ne voulais pas être seul dans le bain (...) on serait restés en carafe dans le bois de Saint-Cloud, avec la bagnole! P. Vialar, Clara et les méchants,1958, p. 59. (TLFi) / carafe n.f. non conv. ÉVÉN. "panne" - DFNC, cit. Des Vallières, 1933 ; absent TLF. tomber en carafe, arg. aéron. : DEL, DArg., 1916, d'ap. Esnault ; DFNC, ø d 1911 - «De quatre heures trente-huit à cinq heures vingt-huit, panne, ou "carafe", comme disent les chauffeurs ; carafe prévue, annoncée sur l'Indicateur [des chemins de fer].» T. Bernard, Sur les grands chemins, 41 (Ollendorff) - P.E. (BHVF) /

Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 881