jaboter

date : 1694 registre moderne : 4 fréquence : 29

jaboter & jabotter ; javotter ; sabotter v. intr.

Dire, parler, causer, jaser, babiller, bavarder (beaucoup) ANG : to prattle / IT : interrogare, dimandare

Synonyme : bavarder, converser Morphologie : b/v, j/s

1895 Ah, malheur ! on a passé le temps à jaboter et à brailler, et maintenant, tu peux te rentrer, mon vieux ! alle est pas encore là, la Révolution… Nom de Dieu de nom de Dieu, c'est foutant ! 1895. En plein faubourg 1887 Ils ont jaboté jusqu'à ce matin ! Ils jetaient la pierre à Guigne-à-Gauche ! 1887. En famille - Études d'argot, dans La Chair 1815 Le quart d'oeil lui jabotte / Mange sur tes nonneurs 1815. Travaillant d'ordinaire, / La sorgue dans Pantin, air de l'Heureux pilote 1937 Jabote toujours garde mobile !… C'est nous les Sels de la terre ! 1937. Bagatelles pour un massacre 1886 il faudrait un cautionnement pour pouvoir jaboter politique 1886. L'Insurgé (Jacques Vingtras - III) 1948 Maintenant que nous sommes à l'abri, nous pouvons jaboter à notre aise et rigoler un peu 1948. Le client du Café du Commerce (Comédie en un acte pour jeunes gens) 1921 Tu jaboteras demain sur mon compte et on me cherchera des histoires ! Il n'en faut pas. 1921. La femme aux chiens 1836 quand il veut nous flibuster… je jabotte, et pas guère… 1836. L'enfant du faubourg 1911 Je lui avais même jaboté commaque : « On va en laisser tomber à la Caisse d'Épargne pour avoir un peu de rabiage, rapport à la croûte quand on sera vioc, qu'on ira en rabattant… » 1911. Le journal à Nénesse <9 citation(s)>

1694 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 404