mariage

registre ancien : 8 registre moderne : 0 fréquence : 3

mariage

n.m.

Accouplement de deux forçats par des fers communs (non sexuel)

Usage : forçat, bagne

1836 L'on vous accouple deux à deux, suivant le caprice du maréchal-des-logis de la gendarmerie qui est présent à l'opération, ou quelquefois selon le désir des condamnés. L'on nomme dérisoirement cet accouplement des mariages. Vous êtes en effet inséprarables 1836. Bagnes, prisons et criminels (II) 1855 une chaîne de fer, rivée sous le marteau de l'exécuteur, était la bandelette sacrée du mariage du forçat, un garde-chiourme était son dieu d'hyménée ! 1855. Galérien, dans Dictionnaire de la conversation et de la lecture 1855 Le mariage du bagne n'était point indissoluble ; souvent deux existences antipathiques se trouvaient fixées à la même chaîne ; de là d'effroyables haines, des querelles, des luttes sanglantes ; le divorce était alors prononcé 1855. Galérien, dans Dictionnaire de la conversation et de la lecture <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 808