flairer

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 83

flairer

& se flairer

v.tr.

Deviner, subodorer, sentir (instinct), se douter de qqchose, suspecter ; découvrir

Synonyme : deviner

1955 C'était une greluche qui devait se bourrer de came. J'avais flairé ça tout de suite. Et avec les camés, il faut gaffer… 1955. Mollo sur la joncaille 1927 Je peux me vanter d'avoir eu du nez, j'ai flairé ce qui se passait 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés (suite), dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1981 À ces mots le Lambert flaira un peu l'arnaque 1981. Le retour de Gérard Lambert 1888 Oui, je flairais du calcul entre les lignes de cette lettre en apparence si naïve 1888. Césarine 1905 Tu m'as flairé comme, moi, je t'avais reconnue 1905. Le Tigre & Coqueliquot 2004 Nous flairons la mauvaise histoire. Dans les Ouled Mosly, il y a un CP (commissaire politique) qui joue les justiciers et les caïds. Il s'en donne à coeur joie, le frère. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 1958 –C'est un grand copain de Vorlang. –C'est pour ça que j'ai tout de suite flairé la combine. 1958. Rage blanche <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 378