flicard

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1883 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 37

flicard & flicart ; fliquard n.

Agent de police, policier (généralement gardien de la paix, policier en tenue, gardien de la paix) ; > inspecteur en civil, policier en général

Synonyme : policier Morphologie : -ard Famille : flic Usage : police

5590_donnez_vos_voix_au_flicard.jpg: 547x861, 90k (16 septembre 2017 à 05h54)

1965 Je n'avais pas fait deux kilomètres que je rattrape une bande de flics. « Où que tu vas, le mataf ? » qu'ils me demandent. « Je suis en règle, que je réponds. Je vais dans le Loir-et-Cher, ordre du préfet. Et vous autres, les flicards, où que c'est que vous allez ? Défendre la France ? C'est pourtant pas dans les habitudes de votre corporation !… » 1965. La débâcle 1982 Au dépôt de Paris-Lyon, chacun bien fourbu récupérait son ou ses sacs […] La pièce n'était pas jouée pour autant. Il s'agissait maintenant d'emmener les patates chéries à la maison. Gare aux patrouilles, flicards français ou Fridolins Feldgendarmen ! 1982. La vapeur 1925 et puis tu n'es pas pourchassée comme ici par les flicards 1925. La bonne vie 1980 Plus de slogans face aux flicards mais des fusils, des pavés, des grenades 1980. Où c'est que j'ai mis mon flingue 1952 j'allais me faire emballer, sinon abattre, par les flicards 1952. Rencontre dans la nuit 1971 si le « flic » acceptait, en grognant plus ou moins, d'être appelé un flic ou un poulet, si les policiers avaient fini par s'appeler eux-mêmes des flicards, ils ne peuvent pas admettre d'être traités de S.S. et d'assassins 1971. Les polices de la Nouvelle Société 1984 Il avait commencé flicard, à l'époque où on portait encore une pèlerine qui pouvait se révéler dissuasive, convenablement pliée. 1984. Boulevard des allongés 2009 alors que le reste de l'équipe partit illico presto à Malakoff effectuer un nouveau voisinage avec le soutien d'une vingtaine de flicards de service. 2009. Sang d'encre au 36 2009 même si la compétence de Deplaix, cet ancien flicard de la BRB, était reconnue de tous 2009. Sang d'encre au 36 1987 La récompense suprême pour les flicards de la DST, c'est l'expulsion d'un ou plusieurs Karus. 1987. KGB : Nina et ses hommes 1909 s'étaient empressés de mettre quelques kilomètres entre eux et les braves flicards 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <11 citation(s)>

Flicard, subst. masc., (dans l'article FLIC, subst. masc.) 3. Flicard, subst. masc., synon. dépréc. de flic. La mouquère se mit à brailler et un flicard trissa derrière le truand en déclarant à haute voix qu'il serait infiniment heureux d'avoir la collaboration bénévole de quelques contribuables en vue de la capture de ce dangereux malfaiteur (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 64). (tlfi:flicard) /

  • flicard adj. non conv. , péjor. POLICE - ø t. lex. réf. ; absent TLF. n.m. : E, GLLF, DFNC, DHR, 1883 ; FEW (15/II, 143a), TLF, ø d
    • 1898 - «De temps à autre pourtant - mais pas assez souvent, foutre ! - la moutarde monte au nez des prolos qui se décident à ne pas respecter l'uniforme flicard : c'est arrivé à Nîmes l'autre jour.» E. Pouget, Le Père Peinard, 259, 31 juill. (Galilée) - P.E. (bhvf:flicard) /

Donnera flique ; fliquard = fléchard ou porte-flèche (archet, archet du guet) (AYN) / De flic, et suff. péj. -ard (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 142