cool

date : 1966 registre moderne : 5 fréquence : 46

cool

& coule ; être cool ; rester cool ; c'est cool ; ≠ c'est pas cool

adj.

Bien, tranquille, calme, décontracté, agréable, gentil, doux, facile à vivre, détendu ; conciliant, souple, pas sévère ; sympa, loyal, tolérant, accommodant ; être calme, lymphatique, planant (sous l'effet de la drogue) ; tranquille (fumeur de drogue) ; agréable, détendu, pas stressé ; c'est très bien (expression de satisfaction) ; ≠ c'est pas bien

Synonyme : bien, bon, tranquille, sage, calme, gentil, aimable, sympa

Usage : drogue

5564_autrement_boulot_cool.jpg: 620x926, 93k (28 avril 2017 à 17h22)

1999 Tels des potaches sortant d'une salle d'examen, les coureurs entre eux se passaient fugitivement le mot, ou la grimace de circonstance. Du genre « c'est bon, le toubib est cool » ou « fais gaffe, il regarde partout » en passant par « tu dois te désaper entièrement ». 1999. Massacre à la chaîne 2008 À la sonnerie, pour moi, c'est la quille. Pendant le ramadan, je suis dispensée du cours suivant, la gym. Déjà qu'à la base, c'est pas mon truc, là c'est top cool car ça me laisse du temps pour moi. 2008. Kiffer sa race 2008 Les flics, ils ont été cools avec Nedjma. Ouais, ça existe les flics cools. Faut dire que le flic, c'était Bachir […] un gars du quartier. 2008. Kiffer sa race 1980 C'est vous dire s'ils sont cools ! 1980. Dans mon HLM 2001 Vous êtes cool, m'sieu. 2001. La philo ça prend la tête - Prof en cité 1982 C'est aussi un petit bled cool, paumé dans les bois entre Chelles et Lagny 1982. Qui vous parle de mourir ? 1999 Je ne parle pas des QHS des grandes MA telles que la Santé, Fresnes, Saint-Paul… Là-bas, c'était plus cool. Dans ces grandes MA, il y a toujours moyen de correspondre avec la détention ou le parloir. 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand) 2002 Laiss-ez-nous entrer, allez soyez cool ! 2002. Momo le coursier 1985 Les flics étaient sur les dents après le chanvre. Ça déconcertait beaucoup de touristes cool. Encore plus ceux qui se faisaient pincer. 1985. Manila Black 1998 Les sergents étaient plutôt « cool », comme on ne disait pas encore à l'époque. 1998. Section Bordel 1976 Raf ne concevait pas le corps médical sans blouse blanche. Et l'homme, malgré ses allures cool, n'en portait pas ! 1976. Histoire criminelle de Rafaël Mendoza <11 citation(s)>

  • cool adj. d'apr. angl. CARACT. "calme et détaché" - DA[82], v. 1970 et cit. Le Nouv. obs., 1973 ; DMC, v. 1975 ; absent TLF.
    • 1966 - «Il faut être essentiellement 'cool', mais voilà ce qui fait la différence entre les Américains et nous : être 'cool', aux U.S.A., cela veut dire être détaché mais brutal : en Angleterre, être 'cool' signifie être détaché mais accueillant.» A. Sinclair, in Les Let. fr., 5 mai, 13 - AFC
    • 1973 - «Bien sûr, 'ils' ne parlent pas exactement comme cela. Ces quelques phrases ne sont qu'un rapide condensé d'expressions familières aux 'z'ados'. Comme chaque génération, ils ont inventé leur propre langage. [...] Les qualificatifs féminins ne manquent pas, en particulier les injures : quand les nanas et les nénettes ne sont pas géniales, cool (douces) ou folklo, ce sont des gravats, des tas, des chars, ou des cageots.» Le Point, 7 mai, 66 - AFC
  • cool adj. d'apr. angl. HIST. MOEURS "à la mode" - ø t. lex. réf. ; absent TLF.
    • 1967 - «Madame Express a servi du champagne rose à ses invités. Pour l'apéritif, pendant le dîner et en guise de liqueur, c'est la boisson 'cool' (le terme qui a remplacé 'in').» L'Express, 23 janv., 61 - AFC
    • 1967 - «Aujourd'hui, pour être 'cool', il faut avoir une 'mews' dans Paris. Version française : pour être dans le vent, il faut posséder dans Paris une maison individuelle à jardin, cave et grenier.» M. Serre, in L'Express, 5 juin, 93 - AFC
  • cool adj. d'apr. angl. ARTS - ø t. lex. réf. ; absent TLF.
  • 1967 - «Une sculpture 'cool' (c'est-à-dire 'froide'), c'est avant tout une forme géométrique, simple, élémentaire, massive, sans effets décoratifs, une grosse masse inerte et statique qui s'appréhende comme un tout, dont la principale fonction est d'occuper, d'envahir l'espace et non plus, comme naguère, de créer des rapports d'équilibre à l'intérieur de la sculpture elle-même.» J. Clay, in Réalités, mars, 54 - AFC
    • 1970 - «C'est le style cool, froid, qui crée une tension entre le drame et le détachement, entre le sang et sa consommation en noir et blanc. Le monde de Warhol, c'est l'univers artificiel de la reproduction, des supermarchés, des stars hollywoodiennes ...» O. Hahn, in L'Express, 28 déc., 48 - AFC
  • cool adv. d'apr. angl. CARACT. "calmement" - ø t. lex. réf. ; absent TLF.
    • 1978 - «Elle [Julia] avait eu envie tout d'un coup de se sentir pacifiée. De cesser de s'agiter. De vivre, comme elle disait, cool - ce qui, paradoxalement, voulait dire coulée au soleil.» R. Jean, La Rivière nue, 16 (Seuil) - Y.G. (bhvf:cool) /

Langue : Anglais 1966, Les lettres françaises (AFC, BHVF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 400