loque

date : 1468 registre ancien : 2 registre moderne : 3 fréquence : 68

loque & vieille loque ; en loques ; tomber en loques ; comme une loque ; loque humaine

Vieux vêtements usés, vêtement en mauvais état, chiffon ; personne molle, fatiguée, sans forces, très affaiblie, malade, droguée, ivrogne, etc. ; comparatif de la personne sans forces, anéantie ; morceaux de ferraille qui servent d'enjeu aux enfants

Synonyme : habit, vêtement, faible, être faible, mou, sans énergie, sans force

1863 URINETTE (Après avoir de nouveau essayé, mais en vain, de lui raidir le membre.) –Ah ! vous n'êtes pas un homme, vous êtes une chiffe !… […] Eh oui ! une chiffe ! une loque ! une lavette !… 1863. Un caprice. Vaudeville 1980 son bus Volkswagen qu'il avait garé comme une loque devant mon rade 1980. Marche à l'ombre 1909 tel autre a pignon sur rue, ou fermes en provinces, qu'on a connu menant la vie de misère du petit chineur dépenaillé, en quête de la moindre loque, du moindre objet de rebut, qu'il achetait et revendait à des prix de détresse 1909. Les bandes noires - Etude sur l'exploitation des vendeurs, producteurs, négociants, etc. (Les Plaies Sociales) 1875 Des loques trouées, des vestes élimées, des pantalons effondrés 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1954 J'exagèrerais en disant que j'ai passé une bonne nuit. Au matin, je suis une loque 1954. Walther, ce boche mon ami 1952 Un jour, j'apprends que le marquis a besoin d'oseille pour refaire ses murs qui tombaient censément en loques et qu'il veut louer sa chasse. 1952. Émile et son flingue 1982 Elle tomba comme une loque, groggie. 1982. Autorut du soleil 1974 il boit jusqu'à l'écroulement. Il devient une loque qui me fait peur et dont j'ai honte. 1974. Ancien détenu cherche emploi 1918 Avant-hier, on a apporté ici une loque humaine, un fantassin dont le crâne était fracturé. 1918. Notes d'un pilote disparu (1916-1917) 1861 et présenta à son brigadier un pantalon de cheval qui était tout rapiécé et tombait presque en loques… 1861. Le chemin de l'épaulette - Histoire de l'enrôlé volontaire 1915 Le vin ! Quelle splendeur et quelle puissance ! Des hommes dont le moral est en loques, abattus, abrutis, il vous les transforme en une troupe nerveuse, éveillée et qui repart en chantant. 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1915 Je suis presque une loque. La diarrhée m'arrache les entrailles. 1915. Journal d'un poilu. août 1914-décembre 1915 1978 Quand je suis arrivé à Saint-Germain, vu que j'étais zonard, j'étais en loques, pas rasé, très cradingue. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine 1947 S'il encaissait de pareils affronts sans rien dire, c'était un être méprisable, une loque. 1947. Fleur-de-Poisse 1914-1919 nous croisons un marsouin qu'on va fusiller pour haute trahison. Il est blanc comme un mort, véritable loque humaine. 1914-1919. Les carnets de l'aspirant Laby. Médecin des tranchées 1979 À la place, on a « touché » un vieux sergent-chef usé jusqu'à la corde : il avait toute la campagne d'Indochine. Il en était revenu écoeuré de l'armée… mais incapable de retourner dans le civil : un loque consciente. Mais une loque. 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. 1956 un Bérurier en triste état. Une vraie loque… Il est étendu, inerte dans le salpêtre… […] Sa cravate, sa chemise sont en loques… 1956. Fais gaffe à tes os <17 citation(s)>

Moy. néerl. locke « boucle, mèche » (GR) / 1468 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 235