virer

date : 1913 registre moderne : 5 fréquence : 70

virer

& virer qqun ; se faire virer

v.tr.

Renvoyer, congédier, exclure ; mettre dehors, expulser d'un lieu ; se faire renvoyer, congédier, perdre sa place, se faire renvoyer ; (refuser, balancer, sortir)

Synonyme : renvoyer, renvoyé, congédier, congédié

1979 Mais ça plaisait pas au dirlo, alors y m'a viré de l'école 1979. Salut manouche 1985 s'est fait virer de son bateau 1985. Trois matelots 1937 Ils peuvent pour un mot de traviole te faire virer de ton emploi 1937. Bagatelles pour un massacre 2003 je venais de me faire virer de Saint-Rosaire, un collège privé catholique 2003. Dans l'enfer des tournantes 1953 Et j'parierai même qu'il moisira pas ici longtemps, qu'i s'taillera ou qu'i s'fra virer 1953. Allons z'enfants 1977 Il s'est fait virer, à cause de la femme de son adjudant. Elle voulait le grimper, il voulait pas. « Trop laide », il dit. 1977. Faut pas rire avec les barbares 2011 On contrôle aussi les parkings et les caves. Si un clodo parvient malgré tout à s'introduire quelque part, il y a toujours quelqu'un pour nous dire de le virer. 2011. La nuit du vigile 2011 La boîte a été reprise, et les nouveaux boss ont viré tous ceux qui coûtaient trop cher… 2011. Dans la peau d'un maton <8 citation(s)>

Probablt métaphore maritime – comme mettre les voiles, lever l'ancre – cf. virer le mouillage et aussi [intrans.] vire de bord « va-t'en », mar., dans Nouveau Larousse illustré (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 377