y a pas à tortiller

date : 1756 registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 21

y a pas à tortiller

& pas à tortiller ; il n'y a pas à tortiller ; ya pas à tortiller ; y'a pas à tortiller ; se tortiller ; tortiller

locution

■ C'est comme ça, inutile de discuter, il faut obéir, il n'y a pas à hésiter, il n'y a pas à contester ; ■ il faut dire ce qui est, il faut l'avouer ; pour exprimer la certitude ; (hésiter, chipoter, résister, se dandiner)

Synonyme : hésiter, certain, assuré, inéluctable, obéir, obéissant

1935 Le commandant en second passe la main sous les couvertures et retire le thermomètre, qu'il va lire sous la claire-voie. –Quarante virgule deux, dit-il, solennel. –Il n'en a plus pour longtemps ? demande Marius. –J'en ai peur. C'est à 41 qu'on passe l'arme à gauche. Pas à tortiller, il a la grippe espagnole. 1935. Mer Noire
1935 je veux que mon copain sache qu'il est tombé dans le plus bath hôtel de Paris, malgré que la façade elle soit plutôt miteuse, pas à tortiller. 1935. Viande à brûler
1979 Dans la vie mon petit gars y'a pas à tortiller, y' a rien de plus dangereux que de se faire tuer 1979. C'est mon dernier bal
1927 Y a pas à tortiller. Pour du bon boulot, c'est du bon boulot ! Si les copains veulent sortir de là, faudra qu'ils y mettent le prix 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)
1950 il est pas fou ton coquin, il sait où il va, lui biberon premier. Il se tortille pas, il coupe pas le poil du sphincte en quatre, il est direct 1950. Ainsi soit-il
1904 D'ailleurs, il n'y a pas à tortiller : elle est brave, cette femme-là ! 1904. Pepete le bien-aimé
1955 était là, grotesque, habillé en femme, portant bonnet et tortillant de la croupe comme une fille de lupanar 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra

<7 citation(s)>

TORTILLER, verbe 3. Au fig. a) Pop., fam. User de détours, de subterfuges. Synon. hésiter, louvoyer, tergiverser. Carabin, répliquait une voix de femme, parlez-moi avec la franchise de votre âge. Je veux sauver mon Jérôme, voyez-vous. Si vous n'êtes pas de force, avouez-le sans tortiller. J'irai chercher M. Dupeytrin, s'il le faut. Il en coûtera ce qu'il en coûtera (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 40). Locutions (Il n')y a pas à tortiller (pop., fam.). Il n'y a pas à hésiter. Il n'y a plus à tortiller, s'écria Pierrefonds: Notre argent, nos papiers, et bon voyage. Vous voyez vous-même comme ça chauffe, Monsieur Maurice (GOZLAN, Notaire, 1836, p. 261). Voici mon plan de campagne. Demain, Ferdinand, tu t'arranges pour que maman t'accompagne à Paris. Pas à tortiller. Le prétexte est simple (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p. 190). Y a pas à tortiller du cul (pour chier droit) (vulg.). S'il avait été tué, on lui aurait trouvé son corps, on l'aurait eu vu d'l'observatoire. Y a pas à tortiller du cul et des fesses (BARBUSSE, Feu, 1916, p. 255). Étymol. et Hist. 2. 1669 « chercher des détours, des subterfuges » (WIDERHOLD Fr.-all.); 1723 il n'y a pas à tortiller (GUY, Voyage Littérature de la Grèce, p. 199) (tlfi:tortiller) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).