tire

date : 1935 registre ancien : 9 registre moderne : 7 fréquence : 48

tire

n.f.

Voiture, automobile

Synonyme : voiture, automobile

1957 Je grimpe dans ma tire et je rentre à toute biture en ville. 1957?. Dix ans de frigo
1979 La tire à Dédé (titre chanson, refrain) 1979. La tire à Dédé
1955 tu ne sais pas qui j'ai rencontré hier faubourg Montmartre, descendant d'une tire qui n'en finissait pas ? 1955. Pas de pitié pour les caves
1957 Dans la tire, on est secoué 1957. Carnaval à cinq
1969 son chauffeur n'a pas eu de pot. Ma tire était gonflée et je me prenais pour Fangio 1969. Au décarpillage
2007 À hauteur de la gare, je stoppe ma tire devant une blondasse dans les soixante balais. 2007. La gigue des cailleras
1962 les scooters deviennent des tires américaines, et le montant de leurs petits butins s'améliore de quelques zéros… 1962. Bibiche
1956 je peux vous dire que nos bons G7 de Pantruche sont des Rolls à côté de ces véhicules. Jamais je n'aurais pensé que des trucs aussi vieux puissent rouler. Elles sortent du musée, leurs tires, aux Espanches ! 1956. Fais gaffe à tes os

<8 citation(s)>

B. − Arg. Voiture automobile. (Ds Lar. Lang. fr., Lexis 1975, Rob. 1985). Comment s'est-il taillé? Avec quelle bagnole? (...) À pinces, pour sûr, puisque j'avais pris ma tire (Le Breton, Rififi, 1953, p. 201). J'ai arrêté la tire [qui roulait silencieusement] (...) sans que personne bouge (Simonin, Touchez pas au grisbi, 1953, p. 29). Prononc.: [ti:ʀ]. Homon. et homogr. tire1, 2 et 4. Étymol. et Hist. 2. 1935 « voiture » (d'apr. Esn.). Subst. verbal de tirer, pris respectivement aux sens de « parcourir » et de « avoir de la puissance, bien fonctionner » (v. Cellard-Rey 1980). (tlfi:tire) /

De tirer = aller (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).