foirer

registre ancien : 7 registre moderne : 7 fréquence : 51

foirer

& faire foirer

v. intr., v.tr.

Rater, échouer, ne pas fonctionner, ne pas réussir ; faire échouer

Synonyme : échec, insuccès, échouer, manquer

Famille : foire (merde, peur)

2009 Et puis patatras tout avait foiré le jour du printemps ! Incroyable. À un mois de la retraite. C'était un coup dur. 2009. Le Ciel sur la tête 1977 Le braquage a foiré 1977. Les charognards 1983 Ça a foiré 1983. Deuxième génération 1950 On s'étonne que jusqu'ici tout ait foiré, toute révolte partie en couilles, toute justice plume au cul, balayette dans le dos 1950. Ainsi soit-il 1957 parce que sa belle combinaison commence à foirer 1957. Les eaux troubles de Javel 1952 Ils s'étaient gourés en essayant de nous encercler, leur manoeuvre avait foiré, mais maintenant ils allaient nous cavaler derrière 1952. Rencontre dans la nuit 1999 Tu vois, j'avais bien raison de ne pas l'emmener ! Il aurait tout fait foirer ! 1999. Deux frères - flic et truand, deuxième partie (Bruno) (le flic) 1973 C'est pour cela que l'histoire des mercenaires français a toujours foiré ! 1973. Le petit paradis 1915 Ils peuvent continuer à nous arroser avec leurs noix de coco qui foirent en tombant, nous allons bientôt leur servir un joli petit tremblement de terre. 1915. Les poilus de la 9e 2007 J'ai cependant bien conscience de foirer tout ce que j'entreprends en ce moment. 2007. La gigue des cailleras 1965 on bouffe bien, chaque fois qu'une affaire tourne à notre avantage ! Si on réussit, on se farcit les spécialités les meilleures des pays où l'on se trouve. Si elle foire, on bouffe de la merde dans un cachot. 1965. Le Tigre entre en piste <11 citation(s)>

B.− P. anal., pop. 1. [Le suj. désigne un projet, une entreprise] Échouer, tourner court. Dès que les amateurs s'en mêlent, tout foire (Giono, Bonh. fou,1957, p. 295): 1. Je fus envoyé ici, en mission, afin de vous compromettre. Remarquez que si mon numéro avait foiré, vous auriez tout de même été mouchée. Les roues de votre carrosse, en effet, avaient été assaisonnées. Jamais vous n'auriez franchi le fleuve. Jamais. Ou, alors, à la dérive. Mais ça ne pouvait pas foirer. Ça ne pouvait pas. C'était réglé comme les manœuvres d'une frégate. Audiberti, Mal court,1947, III, p. 184. − Emploi factitif. Faire échouer. Trois acteurs et un figurant. On y foire le vaudeville avec abondance (Flaub., Corresp.,1850, p. 111). C'est en gobant ces âneries-là que tes républicains de 48 ont foiré leur sale besogne! (Zola, Terre,1887, p. 375). 2. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Fonctionner d'une manière défectueuse. Il tâtonna sous la pluie avec une clé qui foirait (Saint-Exup., Courr. Sud,1928, p. 37). − Emplois spéc. a) PYROTECHNIE, ARM. [À propos d'un projectile] Faire long feu, ne pas atteindre son but, ne pas exploser en touchant terre. Un premier obus vint foirer à mon côté et s'enfoncer (...) dans la boue, mais sans éclater (Cendrars, Lotiss. ciel,1949, p. 245): 2. Parfois, on entendait bien l'obus siffler, mais, cinq, dix secondes s'écoulaient, et il n'éclatait pas, tombé on ne sait où. Un murmure de déception s'élevait, un grognement de badauds trompés. − Il a foiré... Son quart à l'oreille comme un récepteur, le petit Belin jouait à l'artilleur. − 4 800 mètres... explosif... tambour trois... Feu des deux pièces... Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 46. − P. méton. [Le suj. désigne une arme (fusil, canon)] Un gros douze anglais (...) qui foire toujours un peu quand le temps est humide (Bernanos, Mouchette,1937, p. 1288). b) MAR. ,,Se détendre, en parlant d'un cordage`` (Ac. 1932; dict. xixeet xxes.). c) MÉCAN. [Le suj. désigne une pièce de mécan., gén. un boulon] Tourner à vide. Des palonniers qui gèlent des manettes qui coincent, des boulons qui foirent... (Saint Exup., Pilote guerre,1942, p. 315). d) TRAV. PUBL. [Le suj. désigne une tranchée, un remblai] S'écrouler. Les argiles molles qui foirent de chaque côté du remblai (Bricka, Cours ch. de fer, t. 1, 1894, p. 123).− Quoi, pas de tranchées? − C'est dans la boue. − Et les abris? − Y a pas d'abris (...). Ça a tout foiré dans la boue (Giono, Gd troupeau,1931, p. 115). 2. a) fin xvie-début xviies. « mal fonctionner [ici, en parlant d'une mèche de poudre, prendre feu à un moment non prévu] » (Aubigné, Hist. univ., XIII, 22 ds Hug.); b) 1831 mar. en parlant d'un cordage « se défaire, lâcher » (Will.). (tlfi:foirer) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 271