carte forcée

fréquence : 2

carte forcée

& c'est la carte forcée

locution

Se dit qu'une chose qu'on est obligé de faire malgré soi

1954 Sébiani fut à l'origine d'un règlement de comptes où Barion fut tué. Il aurait désigné son assassin, parmi toute la bande, grâce au procédé dit « de la carte forcée ». 1954. René la Brème perd la tête <1 citation(s)>

C.− [En tant que procédé d'illusion] Cartes biseautées, cartes de prestidigitation. 1. Carte forcée. Carte qu'un illusionniste réussit inévitablement à faire choisir à une personne, tout en lui laissant apparemment entière liberté de choix. P. métaph. Obligation à laquelle on ne peut se soustraire. En mai 1756, la déclaration de guerre de la France devint la carte forcée par la volonté de l'Angleterre (Bainville, Histoire de France,t. 1, 1924, p. 293). (tlfi:carte) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 801