foutre

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 274

foutre & f... ; f...tre ; se foutre ; se refoutre ; rien à foutre ; pas que ça foutre ; ne rien foutre ; ne rien f...

Faire, avoir une activité ; donner ; donner (un coup, une maladie, etc.) ; mettre ; se remettre ; se mettre ; pas que ça à faire ; ne rien faire, ne rien risquer, ne pas prendre sa part de risques ALL : machen, geben

Synonyme : donner, céder, remettre, faire, mettre, remettre

2006 Et le travail ? –Quel travail ? –Il ne fout strictement rien. 2006. Entre les murs 1977 Qu'est-ce que je pourrais bien foutre nom de Dieu 1977. La chanson du loubard 1925 je paye à la maison vingt-six francs, je t'en fous cinquante ! 1925. La bonne vie 1925 On lui foutra la médaille militaire à titre posthume 1925. La bonne vie 1790 Eh ! qu'est-ce que cela me fout ? 1790. Le courrier extraordinaire des fouteurs ecclésiastiques, ou Correspondance intime, secrète et libertine de quelques prélats de qualité, de plusieurs prêtres paillards et d'un certain nombre de prestolets luxurieux 1991 Que je voulais pas foutre au panier 1991. Ma chanson leur a pas plu (suite) 1994 fous pas le feu 1994. Mon amoureux 1981 sans foutre de vernis ni faire de toilette 1981. La java 1950 Il fout des taloches à toute la marmaille 1950. La fête continue 1961 Il va jouer ailleurs, ou bien se foutre à l'eau 1961. Le billard électrique 1907 Quand il m'avait foutu des coups (version texte) 1907. A la Villette 1939 Il se contenta de lui foutre le pied au cul 1939. Comme de bien entendu 1937 Qu'est-ce que ça fout ? 1937. Je suis dans la dèche 1929 Ça fout dans le coeur un peu de bonheur 1929. La vraie de vraie 1940 au lieu de les foutre dehors 1940. C'était une cannibale 1899 C'est vous qui me l'avez foutue, dit-il, c'est à vous de me la retirer ! 1899. Les Mémoires de M. Goron - Haute et basse pègre 1955 Qu'est-ce que j'en ai à foutre de guérir 1955. Les dessous de Paris - Souvenirs vécus par l'ex-inspecteur principal de la brigade mondaine Louis Métra 1898 Mais que diable foutez-vous là, père Lichmann ? 1898. Bistrouille en Cour d'Assises ou le cadavre ambulant. Contes du Petit Pioupiou (5e série) 1915 –Comment qu'tu t'appelles ? dit Gaspard à ce dernier. –Hommage. –Où qu't'as pêché c'nom-là ? Qu'est-ce que tu fous dans le civil ? 1915. Les soldats de la guerre : Gaspard 1915 Tous ceux qui voudront pas montrer leurs papiers à l'avenir, seraient-ils colonels ou généraux, j'leur z'y f… une balle dans la tête… 1915. Les poilus de la 9e 1915 Ça s'rait tout d'même malheureux qu'y en aient qui f… rien et qu'les autres soient toujours à la danse. 1915. Les poilus de la 9e 2009 Mais faut bien que tu comprennes qu'on n'en a rien à foutre de toi. 2009. Sang d'encre au 36 1978 Ça marche pas toujours, parce que le gigolo, c'est des fois le professionnel très poussé qui en a rien à foutre des caresses, rien à foutre de l'affection, rien à foutre de l'amitié, il veut gagner du pognon, c'est tout. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine 1958 Mais qu'est-ce qu'il peut bien foutre dehors à une heure pareille, ton mari ? 1958. Rage blanche <24 citation(s)>

Foutre et se foutre ont les signifations de ficher et se ficher mais sont particulièrement grossiers ; ces quatre verbes sont d'un emploi extrêment fréquent dans la conversation populaire, mais leur usage est loin d'être à recommander (Depras) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 663