raser les murs

registre ancien : 3 registre moderne : 3 fréquence : 13

raser les murs

locution

■ Marcher très près du mur, le coude frôlant la muraille, généralement pour ne pas se faire repérer ; ■ se faire discret, être soumis, ne pas se faire remarquer ; (marcher le long des murs (parce qu'on est malvoyant))

2008 Les gremlins, les gamins du quartier, ils en ont marre de raser les murs à son passage. 2008. Kiffer sa race
1880 les habitués du peloton se défilent à larges enjambées, rasant les murs comme des voleurs qui viennent de commettre un mauvais coup. 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien
1974 Grand, fort, athlétique, brun, les yeux bleus et durs, la moustache arrogante, il en impose aux détenus, mais aussi aux matons qui rasent les murs sur son passage. 1974. Ancien détenu cherche emploi
2001 Mais personne ne s'en prit jamais à moi. Mon nom n'apparaissait pas dans la presse, je ne donnais pas d'interviews, j'évitais les photographes et je rasais les murs. 2001. Services spéciaux. Algérie, 1955-1957

<4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).