ne pas être son fort

registre moderne : 3 fréquence : 16

ne pas être son fort & ne pas être le fort de ; pas son fort ; être son fort ; son fort ; mon fort locution

Pas la matière où il excelle, où il est le plus habile, le plus versé ; pas qqchose qui caractérise qqun ; être peu compétent, ou peu intéressé par qqchose ; être son domaine de compétence, d'excellence

Synonyme : incompétent, nul, incapable

1999 La montagne n'était pas son fort et, le matin, il s'était mis une « lichette » d'amphétamines. Pas pour surclasser les grimpeurs, juste pour rentrer dans les délais. 1999. Massacre à la chaîne 1823 Quoique la sagesse ne soit pas mon fort, penser que de semblables objets avaient pu être vendus par de jeunes personnes dont la décence et la candeur étaient l'apanage, je n'en revenais pas. 1823. Voyage à Sainte-Pélagie 1967 La patience n'était pas son fort. 1967. Raymond la Pente 1960 l'ethnographie n'est pas mon fort 1960. La France et l'amour - Une enquête de l'Institut Français d'Opinion Publique 1917 Comme la logique est son fort, il ajuste Fritz par le créneau, tire… et un long cri rauque nous apprend que Fritz a rendu son âme au Vieux Bon Dieu. 1917. Le chass'bi. Notes de campagne en Artois et en Argonne en 1915 1971 Le boulot n'était pas mon fort… et puis l'ambiance du café, l'alcool, le tabac, les hommes, le fric qui me passait entre les mains, tout ça n'était pas fait pour m'arranger. 1971. Histoire de Michèle 1958 Moi, la culture, ça a jamais été mon fort, c'est pourquoi je me suis mis dans le bistrot 1958. Rage blanche <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 521