planqué

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 6 fréquence : 85

planqué & être planqué ; rester planqué n., adj.

■ Caché, dissimulé ; ■ à l'abri, protégé, hors de danger ; ■ en observation, qui surveille ; ■ qui est à l'abri du danger, embusqué, pas au front ; ■ qui évite les corvées, tout ce qui est désagréable, le travail, les responsabilités

Synonyme : caché, embusqué Usage : militaire, guerre

1965 Il faut espérer que tous les planqués d'âge mobilisable seront faits prisonniers. Un affecté spécial c'est un militaire réserviste autant que nous les pauvres mecs. –Là tu vas loin. Où qu'il les mettrait Hitler, tous ses prisonniers ? Compte un peu. Tu as vingt-six classes mobilisables, à trois cent mille hommes l'une dans l'autre, total : huit millions. On était mettons deux millions au casse-pipe, il te reste six millions de planqués !… 1965. La débâcle 2008 Je préférais a priori « garder les mains dans le cambouis », et je m'estimais utile sur le terrain, car très à l'écoute de mes collègues. Or, ces derniers ont tendance à penser que les syndicalistes sont des planqués, qui ne font pas grand-chose et perdent le contact avec la réalité. 2008. Flic dans le 9.3 1975 ils étaient bien planqués à Londres 1975. Hexagone 1991 planquée sous ta paire de gants 1991. Dans ton sac 1991 Pour vivre libre, vis planquée 1991. Jeu cruel 1993 Je ne couchais pas à la caserne Dupleix, privilège du planqué que j'étais 1993. Le gendarme des barrières 1984 Au fond de la classe, les planqués hésitent encore 1984. Maîtresse à Belleville 1980 que les femmes sont toutes des salopes et des planquées et qu'ils leur feront vite des gosses pour se les garder et les occuper. 1980. Je ne veux plus aller à l'école 1980 Évidemment, dans ce bahut agricole, il est planqué. S'il continue comme ça, il finira chef des chefs… 1980. Je ne veux plus aller à l'école 1999 Là se tiennent [bâtiment C] les entrées, le greffe, les détenus de petites peines classés aux services administratifs, eux-mêmes constitués de détenus planqués. Flics, notables, protégés de tout poil. 1999. Deux frères - flic et truand, première partie (Michel) (le truand) 1973 De toute façon, moi, je travaille planqué… Mon petit tapin, dans mon petit coin 1973. Le petit paradis 1917 –Tu penses bien que le terrain est repéré… –Restons planqués… Quand ils auront assez fait joujou, on flambera le zinc et on les mettra en douce chez nous… 1917. Chignole (la guerre aérienne) 1950 C'est rien de se soûler la gueule / Entre une fille qui dégueule / Et des pégriots planqués là 1950. Chanson de charme pour faux-nez, dans Poésies documentaires complètes 1979 Il était servi [le capitaine], il avait des domestiques, des planqués du contingent ravis de faire les loufias loin du feu… 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. 1979 Les spécialistes de la « question », bénéficiaient de primes, d'avantages divers… À l'abri du danger : planqués. Des administratifs de la tourmente. Des bourreaux d'État assermentés. 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. 1947 Reçu une longue lettre du Colonel, qui est à Clairvaux. Admirablement reçu, il a été planqué tout de suite à la Bibliothèque. Il s'y trouve avec le surveillant-chef de la prison de Bourges, qui purge trois ans pour avoir laissé filer, au moment de l'invasion, l'assassin de Von Neurath. 1947. Prisons tragiques. Prisons comiques. Prisons grivoises <16 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 505