fortifs

date : 1881 registre ancien : 7 fréquence : 43

fortifs & (fortif) ; Fortifs ; Fortif's ; les fortifes

Fortifications (de Paris) (lieu de criminalité : prostitution de bas étage, voyous, etc.) ; > fortification (militaire) ALL : Festungswerke

Synonyme : fortifications Morphologie : apocope Usage : Paris et alentours

1897 Bibi, monsieur ! de l'Observatoire aux fortifs, / Détenait le record des béguins lucratifs. 1897. Hors les lois 1975 l'avait pas une gueule trop moche sous sa casquette de fortif 1975. Gueule d'aminche 1927 où que t'iras, hanneton empaillé ? T'es pas à Pantin ou à Clamart ! Tu trouveras pas un train pour te conduire aux fortifs ! 1927. A la revoyure - Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1899 Je crois qu'en faisant le tour des fortifs, comme on dit dans ce joli monde 1899. L'amour à Paris - Nouveaux mémoires - L'Amour criminel 1938 La chanson des fortifs (titre, refrain) 1938. La chanson des fortifs 1938 ma chambre. En contre-bas des fortifs, qu'on n'a pas encore démolies par ici, et du chemin de fer 1938. Moi, un nain 1917 Les fortifs de la Villette grouillent de femmes et d'enfants qui nous acclament. 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg 1903 Hélas ! ces gamines étaient des détenues que l'on menait à la « visite » comme des filles ramassées sur les « fortifs » ou dans quelque bouge des boulevards extérieurs. 1903. Les enracinées <8 citation(s)>

Abrév. de fortifications (qui entouraient Paris, jusqu'en 1919) (GR) / Apocope (George, FM48) / 1881 : fortifes ; 1920 : fortifs (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 269