se monter le bourrichon

date : 1859 registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 24

se monter le bourrichon & monter le bourrichon ; (monter le bourichon ; se monter le bourichon) ; bourrichon locution

■ S'illusionner, croire qu'une chose fausse est vraie et prendre un désir pour une réalité, s'abuser, se tromper sur sa valeur ; allécher qqun, monter la tête à qqun ; ■ s'emballer sur quelqu'un où quelque chose ; ■ s'énerver, s'imaginer des choses à tort ; colère ; se moquer de qqun

Synonyme : tromper, se tromper, illusionner (s'), rêver Famille : monter la tête

1863 SYLVIA (À part, avec étonnement.) Il ne s'allume pas [d'un homme qu'elle excite sexuellement] !… […] Tu ne te montes pas facilement le bourrichon, mon chéri ! 1862-1863. Les jeux de l'amour et du bazar 1863 J'aime mieux autre chose de moins… de plus… enfin, tu sais, de ces machines [chansons] qui nous montaient si bien le bourrichon, aidées de quelques douzaines de verres de champ ?… 1863. Le Bout de l'an de la noce 1914 tâchez qu'elle vienne [la sage-femme] le matin… après mon café au lait ? –Oui… Je te le promets… –Je vais pas vivre, jusqu'à demain ! –Te monte pas le bourrichon. À quoi ça sert ? 1914. Mauviette, dans Racaille et parias 1904 Tu n'diras pas que c'est mes écrevisses qui leur ont monté l'bourrichon 1904. La Maison Philibert 1925 Je me suis monté le bourrichon et j'y ai été aidé ; je me suis pris pour un as, alors que je n'ai jamais été que brancardier 1925. Mon curé chez les pauvres 1915 –Le bonhomme !… il se f... pas mal de nous ! –C'est à voir… –Oh ! c'est tout vu… te monte pas le bourrichon. 1915. Les poilus de la 9e 1947 C'était mauvais de se monter le bourrichon pour une souris, si mignonne fût-elle. 1947. Fleur-de-Poisse <7 citation(s)>

− Expr. pop. Monter le bourrichon à qqn. Exalter (quelqu'un); (lui) en faire accroire. ... sa petite grue (...) lui aura monté le bourrichon. Elle lui aura persuadé qu'il se classerait parmi les « intellectuels » (Proust, Le Côté de Guermantes 1,1920, p. 238). Avoir le bourrichon très monté. Être très exalté (cf. Flaubert, Correspondance, 1868, p. 382). Se monter le bourrichon. S'exalter ; se faire des illusions. On se monte vite le bourrichon quand on a envie de quelque chose (P. Vialar, Tournez, jolies gosses,1956, p. 98). Synon. se monter la tête. (tlfi:bourrichon) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 492