beugler

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre ancien : 5 registre moderne : 6 fréquence : 53

beugler & beugler un rôle v. intr.

Crier, crier à perdre haleine, crier un ordre, parler très fort, chanter fort et mal, se plaindre, être bruyant

Synonyme : crier, hurler, chanter Famille : beugler

1955 Dans le salon, à côté, la radio beuglait à tout va. 1955. Mollo sur la joncaille 1792 y parliont tous trois, & se disputiont à qui est l'pu fort en gueule ; tous les autres prenont part à la dispute, y beugliont tous à la fois ; t'é un gueux, t'é zun coquin, t'é zun voleur, t'é zun fripon : y zont tous raison. 1792. La table d'hôte à Provins, ou la croisée des diligences 1905 Les trombones beuglèrent tout à coup et le paillasse, changeant de thème, annonça le spectacle, le prix des places, le danger des exercices 1905. Un vieux bougre 1950 Enfoirés ! qu'il se met à beugler Canabar, les yeux hors de la tête, à l'adresse de son équipe de barbichons d'occasion, vous êtes tous des enfoirés, c'est moi qui vous le dit 1950. Ainsi soit-il 1907 Des gars passaient, en beuglant des refrains 1907. L'amour s'amuse - Roman 1917 À trente mètres derrière lui, madame son épouse et ses trois gosses surveillent les événements, prêts à beugler l'alarme. 1917. L'évasion. Récit de deux prisonniers français évadés du camp d'Hammelbourg 1953 Pommier beugla, le cou rougeoyant 1953. Allons z'enfants <7 citation(s)>

De l'anc. franç. buble « jeune boeuf » (→ Bugle) du lat. buculus, même sens (GR) / Extension du sens propre ; métaphore (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 575