sans débrider

date : 1534 registre ancien : 4 registre moderne : 4 fréquence : 4

sans débrider locution

Sans s'arrêter, sans s'interrompre un moment ; spécialement, au sens sexuel, pour une série de coïts ininterrompue : sans déconner, sans s'arrêter de baiser

Synonyme : continuellement

1875 Une fois, mon bon, zavais coucé avec une femme, la malheureuse, ze la fous, ze la bifous, ze la trifous, ze la refous, et quand zai eu fini, à la dizouitième fois, sans débrider, couillon, je m'aperçois qu'elle était morte. Mon vit lui avait percé le vaintre, et le médecin, qui a constaté le décès, a reconnu qu'elle avait été étouffée par mon vit qui lui était entré dans la gorge. 1875. À la Feuille de rose, Maison turque 1773 Que ce drôle était bien fait ! / Trois fois, sans débrider, il poussa son bidet 1773. Les Plaisirs du Cloître <2 citation(s)>

Loc. fig. Sans débrider. Sans interruption, d'une seule traite et rapidement. Alors d'une haleine, sans débrider, (...) elle lui rappela toutes ses fautes (A. Daudet, Rois en exil, 1879, p. 316). 1534 sans desbrider « sans interruption » (Rabelais, I, 22 ds Hug.) (TLFi) /

1534, Rabelais (TLFi)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 413