en baver des ronds de chapeaux

date : 1895 registre ancien : 7 registre moderne : 6 fréquence : 6

en baver des ronds de chapeaux

& baver des ronds de chapeaux

locution

■ Être fort étonné, en être très surpris, être très surpris ; être épaté ; ■ être en colère, avoir du dépit, fâché

Synonyme : colère (être/mettre en), énerver, humeur (mauvaise), bouder, mécontent, étonner, étonné, ébahir, ébahi, impressionner, impressionné

Famille : en baver / en roter (des X) (étonné ; déplaisir)

1895 Sait-il tant de choses ? Surtout, il excelle à s'imposer aux ouvriers, entrant avec intérêt dans leur existence, inquiet de la santé de la « bourgeoise », des progrès du gosse, plein de bonnes grâces pour tous, mais tolérant, sachant fermer les yeux à propos, au besoin capable de faire la bête, oh ! dignement, avec des demi-sourires pour sauvegarder son prestige, car il ne faut pas qu'en sortant de son cabaret ses clients puissent dire de lui, comme ils le font de tout naïf accordant quelque créance à leurs histoires mensongères : –En v'là une truffe ! Il en bavait des ronds de chapeaux !… 1895. En plein faubourg 1911 Tu parles que voilà du cap envoyé en première !… Ah ! mon vieux, c'est pas d'la blague : il y a des pisseurs d'encre qui vous brodent de ces fafiots qu'on en reste épaté à baver des ronds d'chapeaux… 1911. Le journal à Nénesse 1911 la petite femme rigouillarde du beuglant où je bavais des ronds de chapeaux à côté de Linette… 1911. Le journal à Nénesse <3 citation(s)>

B.− Au fig., souvent péj. 1. Fam. et pop. En baver des ronds de chapeau; var. en baver des ronds de citron. Exprimer son étonnement : 8. Ah! alors! ... Gaspard, qui pourtant s'épate pas, il en bavait des ronds d'chapeau! ... parce que... v's savez pas combien qu'il l'paiera : dites voir un peu... Benjamin, Gaspard,1915, p. 152. (TLFi) /

  • baver des ronds de chapeaux loc. verb. non conv. AFFECT. "faire preuve d'une admiration béate" - TLF (cit.), BEI, 1915, Benjamin ; GLLF, cit. Deval ; DEL, cit. Michel-Bashi, 1975 ; GR[85], DArg., ø d.
    • 1911 - «[...] la goualante sentimentale que nous envoyait la petite femme rigouillarde du beuglant où je bavais des ronds de chapeaux à côté de Linette...» N. Casanova, Le Journ. à Nénesse, 142 (Ollendorff) - P.R. (BHVF) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 458