niquer

registre moderne : 7 fréquence : 5

niquer

& se faire niquer ; niquer qqchose à qqun

v.tr.

Duper, voler ; se faire piéger, se faire avoir ; berner, duper, dominer, être supérieur à qqun

2009 –Mon vieux, tu t'es fait niquer comme un bleu, dit Niaux simplement, sans s'énerver ni élever la voix. Tu aurais pu m'appeler tout de même… 2009. Le Ciel sur la tête
1970 tu as des amphés à me filer pour l'Angoisse. Il s'est fait niquer par les charponnes et il descend à Marseille. 1970. La drogue. Drogues et toxicomanes
2004 Quant à moi, j'étais sûr que la wilaya 3 ne perdrait pas cet excellent procédé d'action psychologique : montrer aux populations stupéfaites le héros en chair et en os qui avait « niqué » les Français. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne
1977 Même les amis, on peut pas avoir confiance en eux. Ou ça veut te niquer les citations, ou ça veut te faire tuer parce que ça te doit du pognon. 1977. Faut pas rire avec les barbares

<4 citation(s)>

Calque de baiser, posséder, avoir au sens figuré (gb) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).