franc mitou

registre ancien : 10 registre moderne : 0 fréquence : 28

franc mitou & franc-mitou ; franc mitoux ; francs-mitoux ; francs mittoux ; francs-miteux ; Francs-Mitoux (pl.) ; franc mijou ; frana-mijou n.m.

faux malade ; [grade : faux malades] ; mendiant qui fait le faux infirme ; mendiant de l'ancien Paris qui entouraient leur front d'un mouchoir sale et marchaient avec bâton pour simuler maladie ; membres de la monarchie d'Argot ; bandit de grands chemins IT : falso ammalato

Synonyme : mendiant, clochard, gueux, handicapé, infirme, estropié Morphologie : j/t, e/o, a/c Usage : mendiant, mendicité, gueuserie

1867 la corporation des bouchers, pour combattre la concurrence sur le marché, imagina une ligue secrète et un idiome spécial, d'où est née cette mère-langue des riffodés, des malingreux, des francs-mitous du royaume de Thunes, si bien dépeints par Victor Hugo. 1867. Les Malfaiteurs 1882 il y a des substances, des plantes, qui ont sur la peau des effets vésicants, et qui produisent des plaies hideuses : la grande éclaire, la cantharide, etc., tout cela émeut le public, et – comme on disait jadis – les francs-mitoux le savent bien 1882. Paris horrible & Paris original 1860 Ce sont les malandrins, les francs-mitoux, les truands, les mercelots, les argotiers, les sabouleux et autres 'pratiques' du XIXe siècle 1860. La Californie, dans Paris qui s'en va et Paris qui s'en vient <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 559