coesre / grand

registre ancien : 10 fréquence : 27

coesre / grand

& coësre ; coësré ; Coësré ; Coësre ; Coesre ; coire ; coëfre ; coëfer ; coîfre ; coifre ; coesre (grand -) ; coësre (grand -) ; coëre, le grand

Maître des gueux, Prince des Gueux ; roi de l'argot ; chef de bande de mendiants, chef d'une bande de gueux ; chef (de criminels) ; prince de la monarchie d'Argot IT : capo, superiore

Synonyme : mendiant, clochard, gueux

1829 Leur coire me proposa d'être des leurs, on faisait la grande soulasse sur le trimar 1829. Le dernier jour d'un condamné 1875 Le chef suprême de ces bandes, qui n'étaient indisciplinées qu'en dehors de leurs repaires, s'appelait le Coësre 1875. Paris, ses organes, ses fonctions et sa vie jusqu'en 1870 1835 Ma belle humeur plut au coire de ces gars, qui se tenait à l'écart, dans un buisson, avec le reste de sa troupe. 1835. Confessions de Jacques-Antoine Delcroix, dit Roquairol, lieutenant du capitaine Mandrin 1835 L'histoire du coire Mandrin. 1835. Confessions de Jacques-Antoine Delcroix, dit Roquairol, lieutenant du capitaine Mandrin 1872 Ils ont refilé deux casseroles [traîtres] au schti[l/b?] pour faire appiocer le coësre [le chef]. 1872. Dictionnaire d'argot ou de jargue (6) 1822 A Turcan, en jaune de la longue qui boule, P. F. Cagout du grand Coëre. 1822. Supplement au dictionnaire argotique, Contenant tous les mots qui sont en usage parmi les bons grivois, et qui ne sont point contenus dans le Dictionnaire de l'Argot, par M.B.H.D.S., Archi-suppôt de l'Argot <6 citation(s)>

Coësre : mot probablement rapporté des croisades par qque association de pèlerins mendiants ou emprunté à la langue calo, parlée par les bohémiens, mais venant certainement du nom persan Kosrou, Kosrew, dont les grecs ont fait Cosroës (duCP, 362) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 132