dormir comme un pauvre qui a sa besace pleine de pain

fréquence : 1

dormir comme un pauvre qui a sa besace pleine de pain

1850 Pas un jour de repos : un mois de manège, puis au char à bancs, au cabriolet, à la selle. Comme ils s'allongeaient sur la paille ! Ils dormaient comme un pauvre qui a sa besace pleine de pain. 1850. Les cahiers du capitaine Coignet (Jean Mistler éd.) <1 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 815