branlée

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 7 fréquence : 3

branlée & prendre une branlée n.f.

Violence subie : être fortement secoué, correction physique ; subir une rude défaite (sport, etc.)

Synonyme : coup/s, gifle, correction, perdre, défaite

1999 Être marin, c'est se tirer vivant d'une bonne « branlée » dans les cinquantièmes. 1999. L'abeille d'Ouessant 1999 –La branlée qu'on va ramasser ! prophétise Carlos. 1999. L'abeille d'Ouessant 2007 Le centre d'entraînement de l'équipe du Havre se situe à une quinzaine de bornes à l'est de la ville. J'ai décidé de m'y rendre incognito pour reluquer le décrassage des « biquettes » ayant une fois de plus pris une branlée, hier au soir à Créteil. 2007. La gigue des cailleras <3 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 258