dame de maison

fréquence : 4

dame de maison

Maquerelle ; > prostituée en maison

Synonyme : maquerelle, sous-maîtresse

Usage : prostitution

1840 La langue française s'épure, nos moeurs touchent à la perfection, la décence est à l'ordre du jour. Les maquerelles sont maintenant des dames de maison, et les putains des filles d'amour ! 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour 1840 Je dois d'abord à mes lecteurs le portrait moral d'une dame de maison, et ils les connaîtront toutes. Ces dames sont d'anciennes putains, filles d'amour, ou femmes sensibles qui, après avoir foutu et refoutu avec le tiers et le quart, ont eu le bon esprit de faire quelques économies, et qui voulant arriver à une bonne fin, aidées d'un honnête maquereau, jadis amant, aujourd'hui leur ami, louent une maison, la meublent, c'est-à-dire y placent un lit […] plus sept ou huit filles, bien dressées 1835-1840. Les dames de maison et les filles d'amour 1829 Les dames de maison, c'est-à-dire celles qui tiennent des lieux de débauche, et qui ont, sous elles, à leur solde, un certain nombre de femmes qu'elles nourrissent […] étaient exactement enregistrées à la police comme chefs d'établissemens 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome troisième) 1829 Ces dames de maison étaient presque toutes d'anciennes prostituées, vétérans de l'ordre, d'une immoralité profonde, qui, trop vieilles et trop flétries pour continuer leur premier métier, vivaient du produit des charmes de leurs victimes 1829. Mémoires d'un forçat ou Vidocq dévoilé (tome troisième) <4 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 860