piger

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1835 registre ancien : 8 registre moderne : 8 fréquence : 42

piger & pige-moi ça ; pigez-moi X ; piger d'ici v.tr.

Regarder, contempler, mesurer de l'oeil , reconnaître ; regarde ça ; voir d'ici : deviner, imaginer ; (deviner, mesurer) ALL : ansehen, messen

Synonyme : reconnaître, identifier, regarder, observer, voir

4874_petanque_inutile_de_piger_pour_comprendre.jpg: 411x600, 59k (20 septembre 2017 à 00h15) 4874_pige_c_te_grace.jpg: 460x730, 94k (24 août 2017 à 01h08)

1932 La grand' – me dit-elle – c'est la femme au fameux G... Vous d'vez avoir pigé c'nom-là dans les journaux ? 1932. Le pourrissoir 1927 Y a pas à dire, […] pigez-moi c'tableau. La mer, la brise, le ciel. Tout ça c'est à nous ! Libres ! on est libres ! 1927. Nouvelles aventures des Pieds Nickelés, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927) 1915 Non, mais pigez-moi leur bottes… Minces de tartines ! C'est au moins du 75 ! 1915. Les poilus de la 9e 1947 –Ma parole, t'es follingue ! –Pas du tout. Pige-moi ! J'me suis renseigné. Ce typ'-là est plein d'pèze et tu n'arriveras jamais à lui en soutirer suffisamment à toi toute seule. 1947. Fleur-de-Poisse 1918 Pige-moi le lieutenant qu'a allumé son phare ! 1918. Loin de la rifflette 1909 Non, mais pige-moi c'lui-là qu'à pas l'air de savoir où c'qu'il a semé son culbutant 1909. Ribouldingue se marie, dans La bande des Pieds Nickelés (1908-1912) <6 citation(s)>

PIGER2, verbe trans. B. Au fig. Saisir par le regard ou par l'intelligence. 1. Pop. Voir, regarder attentivement, admirer. Chuchin: Ah! çà, qu'est-ce qu'il veut faire avec sa gaule? la pêche n'est pourtant pas ouverte... Alexandre : T'as donc pas vu qu'il a une bouteille attachée au bout? Il fait sa provision d'eau de Seine... pige-le, s'il est rigolo (A. DAUDET, Pte paroisse, 1895, p.225). Il voyait à peine les paysages. Il n'y donnait un coup d'oeil que lorsque Broudier ou Lesueur avait dit: Pige-moi cet horizon, si c'est bath! (ROMAINS, Copains, 1913, p.151). 2. Pop., fam. Comprendre. Il n'a pas eu besoin de causer, c'est le tremblement de sa main sur mon bras qui m'a réveillé. J'ai tout de suite pigé! Quand j'en ai vu ramper de ces sagouins, j'ai compris que ça devenait vilain (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.242). Si elle m'a planté là, c'est pour une femme, tu saisis, J.H., tu piges, n'est-ce pas étonnant? Ah, mon petit, ce sont là des choses qui n'arrivent qu'aux poètes (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p.85): J'avais compris dès le début qu'avec lui, ce qu'il ne fallait justement pas faire, c'était d'accuser le coup. Et ce qu'il avait, je crois, tout de suite apprécié en moi, c'était, sur ce point «d'avoir pigé». ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p.237. Étymol. et Hist. 2. 1841 id. trans. « regarder » pige-moi ça [ce chic] (d'apr. ESN. 1966); cf. 1858 id. (LARCH., p.656 qui cite La Bédollière); 3. a) 1842 id. « voler, dérober » (arg. des canotiers, Seine d'apr. ESN. 1966) (TLFi) /

Saisir (par la perception) (GR) / Primitivement, prendre (Dauzat1918) / Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 407