bordée

date : 1833 registre moderne : 5 fréquence : 46

bordée

& en bordée ; être en bordée ; tirer une bordée ; tirer des bordées ; faire une bordée ; courir une bordée

n.f., locution

Sortie festive, partie de plaisir, fête, débauche ; être de sortie ; se débaucher, faire la fête, s'amuser, faire la noce ; faire la tournée des cabarets ; sortie en groupe de marins ; s'octroyer une permission, prolonger celle qu'on a, absence illégale ALL : feiern, (kneipen) / ANG : (broadside) a feast

Synonyme : fête, faire la fête, se débaucher

Usage : militaire, guerre, marin, marine, navigation

1961 Les maisons tolérées étaient surtout fréquentées jusqu'à ces derniers temps par les marins et les soldats. Elles étaient demeurées ouvertes, malgré la fermeture prononcée par la loi, pour empêcher que les attentats aux moeurs ne marquent les bordées des matelots et surtout les sorties des troupes de couleur. 1961. L'hydre aux mille têtes
1895 Charpentier de son état, il passait pour un maître ouvrier, dur à la besogne, très sérieux au chantier, recherché des patrons. Des semaines entières, il vivait sobrement. Puis, soudain, sans raison, il tirait des bordées. Quand je le chapitrais amicalement, pour toute réponse il disait : –J'ai besoin de m'asphyxier ! 1895. En plein faubourg
1937 Souvent j'ai tiré des bordées, après son départ, au petit bonheur 1937. Bagatelles pour un massacre
1890 comme je n'avais pas complété ma masse, en débet […] je m'abstenais de lui demander ses petits carrés de papier et je partais « en bordée » 1890. Biribi
1870 il cherche à expliquer la bordée qui l'a mis à sec 1870. Le sublime ou le travailleur comme il est en 1870, et ce qu'il peut être
1883 je suis resté seul à causer à cette gueuse de Pontarlier, dit-il en frappant sur la bouteille d'absinthe, et j'ai bavardé, bavardé !… Bon ! voilà le cerveau parti en bordée, j'étais content, je chantais des amours de chansons à tue-tête 1883. Culottes rouges
1861 À l'infirmerie et à la salle de police, il s'était lié avec toutes les fortes têtes du régiment, et lui-même, désormais, était cité comme une pratique, véritable gibier de biribi. Il découchait et tirait des bordées. 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval
1861 Tirer une bordée est infiniment plus simple [que découcher], mais bien autrement grave. On appelle ainsi une absence illégale de plusieurs jours. 1861. Le 13e hussards. Types, profils, esquisses et croquis militaires... à pied et à cheval
1880 Eh bien ! me dit-il, te voilà cassé, mon vieux, il va falloir que tu rendes tes galons ce soir. Tirer des bordées, c'est charmant, mais on les tire contre soi-même. 1880. Souvenirs d'un déporté - Étapes d'un forçat politique
1918 le télégraphe, le téléphone rappelait d'urgence au bercail les brebis en bordée 1918. Loin de la rifflette

<10 citation(s)>

Mot passé des marins aux troupiers (SAIN-TRANCH) / Au sens propre, la bordée est le mouvement de flanc que fait un navire sans virer de bord (MCC) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 965