mécano

date : 1907 registre ancien : 6 registre moderne : 5 fréquence : 67

mécano & chef mécano ; sergent-mécano n.m.

Mécanicien ; garagiste ; chauffeur, conducteur (de train) ; chef mécanicien ; sergent-mécanicien ANG : a mechanician

Synonyme : mécanicien Morphologie : apocope, apocope en -o Usage : aviation, hélicoptère, mécanique, garagiste, train, sncf

4853_gedeon_mecano_rabier_gallica_1927.jpg: 438x600, 84k (26 août 2017 à 22h50) 4853_le_jeune_mecano_graffigny_1926.jpg: 620x959, 171k (26 août 2017 à 22h50)

1977 Pour le logement, vous verrez avec le chef mécano. Vous prendrez la rue des Maraîchers, à Paris. 1977. Une vie de cheval 1936 et j'rêvais d'un p'tit mécano qui n'm'offrirait que des bécots 1936. Mon apéro 1970 Les pièces du moteur droit du vieux Beechcraft étaient étalées sur une toile sale, tandis que deux mécanos, velus comme des singes, farfouillaient dans les cylindres 1970. SAS - Amok à Bali 1964 Un petit monde mécano vivait là, en bonne amitié, dans une odeur de graisse à machines, d'essence et d'acétylène 1964. Les rues de Levallois 1930 Les ouvriers des travaux parmi lesquels on reconnaît les mécanos à leurs cottes graisseuses, et les ébénistes simples et nets comme un bon meuble. 1930. La vie des forçats 1918 cet ancien mécano trouvait le moyen de s'habiller chez Burberry 1918. Loin de la rifflette 1918 Naturellement, mon châteauneuf, condescendit l'ex-mécano… 1918. Loin de la rifflette 1982 les deux premiers H 34 de l'armée de l'Air, arrivés en caisses à Alger-Maison-Blanche depuis les USA, sont remontés par les mécanos dans les ateliers. 1982. Les hélicos du djebel. Algérie 1955-1962 <8 citation(s)>

MÉCANO, subst. masc. Fam. Abrév. de mécanicien. Il avait décidé de prendre sa voiture, et d'emmener un vieux mécano du garage voisin, capable de ramener l'auto (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 634).Il arrive souvent qu'un jeune mécano, enthousiasmé par la mécanique et par quelque grand dessein, entreprenne de construire une nouvelle et ingénieuse machine (P. Rousseau, Hist. techn. et invent., 1967, p. 358). Prononc. et Orth.: [mekano]. Homon. meccano. Au plur. des mécanos. Étymol. et Hist. 1907 (La Locomotive automobile, 366 ds Fr. mod. t. 42, p. 357). Abrév. fam. de mécanicien*. Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Quem. DDL. t. 14. (tlfi:mécano) /

  • mécano n.m. abrév. de mécaniciennon conv. MÉCAN. MÉTIER - PR[77], 1922 ; FEW (6/I, 568b), GLLF, 1923, Lar. ; ND4, 20e. Compl.TLF (mêmes réf., ø texte)
    • 1907 - «[...] si patrons et mécanos s'entendaient aussi bien que ces deux-là [...]» La Locomotion automobile, 366 - Fr. mod., 42, 357.
    • 1912 - «[...] des prix très abordables des équipements qui permettent à un propriétaire de se distinguer de son mécano.» L'Echo de Paris, 16 mai, 6b - M.H. (bhvf:mécano) /

Abrév. de mécanicien (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 411