piston

date : 1857 registre ancien : 7 registre moderne : 5 fréquence : 35

piston & au piston ; coup de piston ; avoir du piston n.m.

Recommandation, protection, favoritisme, privilège, faveur, aide, protecteur ; avoir des protecteurs importants, se faire pistonner par une personne importante, être recommandé ALL : Empfehlung bei « Vetternwirtschaft », Empfehlung, Protektion / ANG : to have a « pull »

Synonyme : favoritisme Usage : militaire, guerre

1900 on m'a même dit de me faire « pistonner »… Mais, comme je suis arrivé jusqu'à présent sans cela, et que ce n'est guère mon genre de solliciter les pistons, je n'en ai rien fait… 1900. Mémoires de Rossignol 1950 il avait fait une demande, et avec le piston d'un de ses oncles, […] on l'avait pris 1950. Ainsi soit-il 1999 On les considère comme des navigateurs en chambre, des capitaines de bureau, promus au piston 1999. L'abeille d'Ouessant 1880 Et dire que, du temps de mon frère, on entrait tout de go à la section avec un brin de piston et deux tours de manège ! 1880. Souvenirs d'un saint-cyrien 1953 ils fréquentaient des officiers influents, tel le lieutenant Buffet, capables, entre deux pots fraternels, de les assurer d'un sérieux coup de piston 1953. Allons z'enfants 1896 Afin de ne pas trop favoriser le piston, les recommandations, les passe-droits […] les questions à poser ne sont pas laissées au gré de l'examinateur. Il faut les tirer au sort 1896. L’album d’un saint-cyrien. Deux années d’école 1918 les fils à papa qu'un opportun piston avait projetés d'emblée vers le volant de préférence au flingot. 1918. Loin de la rifflette 1931 Presque tous sont fort riches et ils ont tout le piston qu'il faut pour arrêter ce que vous pourriez tenter contre eux. 1931. Mal loti 1998 un seul fut admis à Cherchell. Celui-là bénéficiait d'un « piston » de premier choix : fils ou neveu d'un député breton 1998. Section Bordel 1979 En Algérie, je devais être chauffeur d'un quelconque traîneur de sabre dans un État-Major en ville. Malheureusement, je suis tombé malade. Pendant ce temps, le « piston » s'est perdu dans la paperasse. 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. <10 citation(s)>

I. A. − Au fig., fam. Recommandation, appui accordé à une personne par une autre, en vue de lui faire obtenir un avantage. Avoir du piston. Comment voulez-vous que les malheureuses élèves s'y reconnaissent, quand les professeurs ne sont pas d'accord entre eux? Et encore ce n'est rien, chaque année ça devient plus difficile. Gisèle ne pourrait s'en tirer qu'avec un bon coup de piston (Proust, J. filles en fleurs,1918, p.889). − P. méton. Méthode d'obtention d'un avantage par recommandation, appui. Mais ce qui étonne le plus les jeunes naïfs, c'est le piston, le fameux piston qu'ils croyaient fondu au clair soleil de la République (...) coups de piston pour un concours, pour un diplôme, pour la moindre place (Renard, OEil clair,1910, p.185). Des gens revenaient de Paris, des lascars partis pour la guerre en amateurs, vite embusqués là-bas grâce au piston ou à la combine (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p.466). 3. 1857-59 au fig. arg. avoir du piston «être aidé par des influences, des protections» (d'apr. Titeux, St-Cyr, p.401); (tlfi:piston) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 584