péteux

date : 1790 registre moderne : 5 fréquence : 21

péteux

& péteuse (fém.)

n., adj.

■ Poltron, lâche, timide ; ■ pas fier, honteux, intimidé ; ■ minable, terme de mépris ALL : Feigling, schlapp, schüchtern

Synonyme : peureux, effrayé, peu viril, personne molle et sans caractère, minable

1965 Un vaste hangar où se prélassaient les soldats d'élite de la République. Une bande de péteux qui se croyaient sortis de la cuisse de Jupiter parce qu'ils avaient un sabre en carton à la hanche. 1965. Le Tigre aime la chair fraîche 1982 ce fut l'incroyable aventure de ce Corse se faisant prendre honteusement, comme un péteux, dans des lavabons du faubourg Saint-Martin 1982. Histoires de la nuit parisienne 1939 Léon Daudet traite tout le monde d'assassins, d'abrutis, de péteux, etc. 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) 1918 on le renvoya, comme un péteux, au front 1918. Loin de la rifflette 2007 N'ayant plus le moindre fragment de fierté, comme un gamin péteux pris la main dans le sac, je me résignai à me réfugier dans le biotope patriarcal. 2007. La gigue des cailleras 1953 Mes grondements l'impressionnent. Drôlement péteux, le beau merle. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <6 citation(s)>

Forme pop. de péteur par allus. au flux intestinal que peut déclencher la peur ; → Avoir la colique ; foireux (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 896