bourrage de crâne

date : 1876 registre ancien : 6 registre moderne : 6 fréquence : 25

bourrage de crâne & (bourage de crâne) locution

Propagande (et particulièrement quand elle est mensongère), exagération, histoire fausse et stupide, mystification, mensonge ; chose répétée, rabâchée ANG : a lie ; fairy tale ; chewing the rag

Synonyme : mensonge, insincérité Famille : bourrer le crâne/mou (mentir) Usage : militaire, guerre

1947 Tous, nous étions écoeurés du bourrage de crânes et détestions les profiteurs du tricolorisme 1947. Mon journal dans la drôle de paix 1917 et l'on veut poursuivre à se payer ma tête par une autre plaisanterie… le montage de coup… le bourrage de crâne… Ça va… ça va… un bateau par jour ne vous suffit plus… 1917. Chignole (la guerre aérienne) 1918 Un journal du matin, fameux par ses bourrages de crâne 1918. Loin de la rifflette 1979 elle titrait : Opération de ratissage très réussie : 3 rebelles abattus, pas de morts ni de blessés du côté des forces de l'ordre… On avait eu sept morts, en tout. Ils commençaient déjà à mentir. À préparer le bourrage de crâne. 1979. Chouf ! Ils ont laissé leurs 20 ans en Algérie. Aujourd'hui ils parlent. 1999 Comme les autres, j'avais insisté. « Richard, je te connais. Ne fais rien, laisse faire, tu ne peux pas être battu. » Car avec lui, si impulsif et tellement impatient comme il est, mieux valait donner dans le bourrage de crâne. Peine perdue ! 1999. Massacre à la chaîne <5 citation(s)>

Argot parisien courant d'avant-guerre (Dauzat1918voc) / 1876 (Cette expr. s'est surtout répandue pendant la guerre de 1914-1918, et a beaucoup été employée à propos de cette guerre) (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 260