comme un forcené

fréquence : 8

comme un forcené

& comme des forcenés

Intensif (crier, s'agiter, secouer, hurler, etc.)

Morphologie : comparaison

1889 À joué du tambour comme un forcené, pendant la nuit, exprès pour réveiller les sous-officiers 1889. Le soldat Chapuzot 1889 l'ivrogne court toujours en criant comme un forcené 1889. Le soldat Chapuzot 1994 Il y avait des anciens qui tombaient sur le cul, les gusses tiraient comme des forcenés et les traînaient sur le sol. 1994. La guerre des gusses 2004 Quand l'interrogatoire ne donne rien, il fonce, secoue le fell comme un vieux matelas, ou bondit sur la gégène et tourne la manivelle comme un forcené, indifférent au pantin qui gesticule avec des cris rauques. 2004. Une guerre au couteau. Algérie 1960-1962, un appelé pied-noir témoigne 1950 Alain limait comme un forcené dans un cul complaisamment tendu, dont l'anus nerveux emprisonnait délicieusement son gland 1950?. La Nonne 1953 Les paroles tranquilles du personnage du Royaume-Uni me foutent hors de moi. je bondis en hurlant comme un forcené : –Pis quoi encore ? 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <6 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 574